Foot - PSG - Le président du PSG Nasser al-Khelaïfi contre les « faiseurs de fables »

·1 min de lecture

Lors de l'assemblée générale de l'ECA, l'association européenne des clubs dont il est le président, Nasser al-Khelaïfi, le boss du PSG, a dénoncé ceux qui rêvent encore de Superligue. Après avoir longtemps hésité à accepter la présidence de l'ECA, l'association européenne des clubs, suite au projet avorté de Superligue, Nasser al-Khelaïfi, le patron du PSG, a pris goût à cette fonction. Et lâche même quelques coups, comme lors de son discours, ce lundi à Lausanne, en ouverture de l'assemblée générale de l'ECA, sur cette tentative qui s'est soldée par un cuisant échec. « Ensemble, nous avons défendu les intérêts du football européen pour tous » « Nous n'allons pas nous attarder sur l'évocation du 18 avril (date de la révélation de ce projet porté par douze grands clubs européens, dont neuf ont très vite renoncé) et de la "not-so-Super League", parce que je n'aime pas accorder trop d'importance aux faiseurs de fables et aux échecs, a-t-il lancé. Ensemble, nous avons défendu les intérêts du football européen pour tous, pour les joueurs, les clubs, les ligues, les associations nationales et surtout les supporters. Et tandis que les trois clubs rebelles (le Real, le Barça et la Juve) gaspillent de l'énergie, déforment les récits et continuent à crier au ciel, les autres avancent et concentrent toutes leurs forces sur la construction d'un avenir meilleur pour le football européen. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles