Foot - Qualif. CAN - CAN 2021: le Bénin, victime du Covid ou tombé dans un piège en Sierra Leone ?

L'Equipe.fr
·3 min de lecture

Les autorités médicales de Sierra Leone ont annoncé 5 cas positifs dans l'équipe du Bénin juste avant que l'équipe ne sorte de son bus pour s'échauffer. Le match n'a pas encore eu lieu. Tout est possible, tout est réalisable en période de Covid... Le Bénin, qui devait disputer un match capital pour la qualification CAN 2021 en Sierra-Leone à 18 heures (16 heures, heure locale) (une défaite peut l'éliminer), est toujours à son hôtel et ne sait toujours pas si cette rencontre se déroulera ce mardi soir, mercredi ou un autre jour... Alors que l'équipe avait été testée, dès le soir de sa défaite contre le Nigeria (0-1), samedi dernier, elle s'est envolée dimanche vers Freetown sans aucun cas positif dans un groupe comprenant en tout 77 personnes, ministre des sports et encadrement compris. « Et quand on est arrivés le dimanche, il n'y avait personne à l'aéroport pour nous tester et on est allés à l'hôtel sans soucis. On a été testés le lendemain, explique Steev Hondjo, chargé d'image de l'équipe nationale béninoise et son responsable marketing. Et quand le bus des joueurs a quitté l'hôtel, aujourd'hui, vers 13h55 (15h55 française), des médecins sont arrivés à notre hôtel pour nous dire qu'il y avait 5 cas positifs ! » Des noms écrits au stylo bleu sur une feuille volante. Les identités révélées sont les stars de l'équipe : Allagbé, le gardien de Dijon, Mounié, le Brestois, Dossou, l'attaquant, Hountondji et Adenon, les deux défenseurs centraux.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

« Comme par hasard, ce sont des éléments » À leur arrivée au stade, les joueurs sont donc cueillis dès leur descente du bus par les autorités médicales locales, venues avec deux ambulances, qui tiennent à récupérer les cas positifs pour les mettre à l'écart ! Refus des Béninois complètement abasourdis. Les officiels de la CAF, présents, et les arbitres reconnaissent illico que les résultats ont été donnés bien trop tardivement. C'est le moins qu'on puisse dire... La tension monte, les Écureuils s'enferment dans leur bus, trois heures durant. Sans en sortir. Puis retournent à l'hôtel où ils sont bloqués encore une heure dans le hall avant de rejoindre enfin leur chambre dans un état de tension important. « Car ils voulaient toujours isoler nos joueurs alors qu'on ne nous donne aucun résultat officiel, juste une feuille avec des noms dessus écrit à la main et comme par hasard, ce sont des éléments clés... On veut au moins une contre-expertise. On a fait trois tests négatifs lors de la première semaine. Donc entre le samedi soir et le lundi matin, nous aurions donc 5 titulaires positifs ? En plus, dans un pays où les gens ne mettent même pas le masque... » Les Béninois ont la sensation d'être tombés dans un piège, celui des tests Covid utilisés à propos.