Foot - Qualif. CM - Le Cameroun en barrages de la Coupe du monde 2022 après sa victoire contre la Côte d'Ivoire

·2 min de lecture

Un but de Karl Toko Ekambi a fait le bonheur du Cameroun, qui a battu la Côte d'Ivoire (1-0) mardi soir pour rejoindre les barrages de la Coupe du monde 2022. Un ultime corner ivoirien, une tête puissante camerounaise et le stade Japoma de Douala a exulté comme un seul homme ! Mal engagés dans ce groupe D, depuis le 6 septembre dernier et une défaite en Côte d'Ivoire (2-1), les Lions indomptables ont réussi à accéder aux barrages pour la Coupe du monde 2022 en dominant in extremis la sélection dirigée par Patrice Beaumelle (1-0), sur une frappe rageuse du droit de Karl Toko Ekambi (21e). Lâché par Eric Bailly, l'attaquant de l'OL a été servi par Hongla, qui a subtilisé le ballon à Maxwel Cornet, tout en puissance, avant de mettre un centre en retrait de fort bon aloi. Les médias camerounais promettaient l'enfer aux joueurs ivoiriens, mais la première période ne fut pas dantesque, pour le moins. Beaumelle a opté d'entrée pour un 3-4-3 assez terne et défensif, la Côte d'Ivoire a plutôt subi les débats, même s'il a fallu qu'André Onana sorte une claquette magistrale pour empêcher le Milanais Franck Kessié de marquer, de près (33e). Aboubakar et Ngamaleu ont eu la balle du break (40e et 45e+1), le gardien Gbohouo et Bailly se sont interposés, préservant le suspense, au grand dam des 25 000 spectateurs présents. Les Ivoiriens absents du Mondial comme en 2018 Bien attentiste jusqu'ici, la Côte d'Ivoire a commencé à lâcher les chevaux à partir de l'heure de jeu, et la tour de contrôle de l'Ajax, Sébastien Haller, déjà double buteur au match aller, s'est distinguée : un coup de boule raté (64e), un tir contré (66e) et surtout une tête lobée qui finit sur la transversale d'Onana, pas forcément battu (71e). La chance de la Côte d'Ivoire était passée, même si les entrants Nicolas Pépé et Ibrahim Sangaré, très audacieux, ont essayé de mettre un peu de folie en fin de rencontre. Une frappe du milieu du PSV Eindhoven, du droit, a fini juste à côté de la cage camerounaise (86e). Les Lions accèdent donc, dans la douleur, au grand chamboule-tout africain du mois de mars. Présent au Mondial brésilien en 2014 et absent de l'édition russe en 2018, comme la Côte d'Ivoire d'ailleurs, le champion d'Afrique 2017 peut rêver de retrouver la compétition qui l'a réellement fait entrer dans les livres d'histoire du foot, au siècle dernier. lire aussi Le film du match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles