Foot - Qualif. CM Concacaf - Le Canada de Jonathan David se rapproche un peu plus de la Coupe du monde au Qatar

·2 min de lecture

Le Canada de Jonathan David, passeur décisif, s'est rapproché d'une qualification pour la Coupe du monde au Qatar en battant les États-Unis (2-0), ce dimanche à Hamilton. La Canada de Jonathan David a encore fait un grand pas vers une qualification pour le Mondial au Qatar en battant les États-Unis, ce dimanche à Hamilton (2-0). À quatre journées du terme des qualifications de la Concacaf, les voilà avec quatre points d'avance sur leur rival du jour et surtout huit sur la quatrième place, synonyme de barrage intercontinental. Le Panama, qui occupe ce siège de barragiste, compte toutefois un match en moins (contre la Jamaïque, coup d'envoi à 23h05). lire aussi Le Canada de Jonathan David peut croire en une participation à la Coupe du monde au Qatar Les joueurs de John Herdman ont rapidement ouvert le score grâce à l'attaquant de Besiktas Cyle Larin. Sur un 6 mètres adverse, les Canucks ont mis hors de position la défense américaine en quatre passes : tête de Miller, relais d'Osorio, et un un-deux entre Larin et David pour une conclusion du premier, du droit. Avec 23 buts, Larin devient seul meilleur buteur de l'histoire de la sélection. Il n'a manqué qu'un but à David Les coéquipiers de Serginho Dest ont globalement eu le contrôle du jeu, mais ils ont eu un mal fou à se procurer des occasions. Il fallut attendre la 36e minute pour en voir deux presque coup sur coup : un coup franc direct au-dessus d'un Pulisic qui a passé son match à être qualifié d'« overrated » (surcoté) par le public d'Hamilton, et une tête sur corner de McKennie, déviée sur sa transversale par Borjan. Ce dernier a juste tremblé en toute fin de match, sur un retourné acrobatique juste à côté d'Arriola (87e). Avant qu'Adekugbe ne fasse le break dans le temps additionnel à l'issue d'un raid absolument fantastique (90e+4). Déjà auteur d'un but magnifique, jeudi au Honduras (2-0), David s'est encore montré à son avantage, ce dimanche. Avec sa passe décisive, bien sûr, mais aussi par sa capacité, en seconde période, à garder le ballon sous pression et faire remonter le bloc, grâce notamment à un raid de toute beauté (55e). Il ne lui a manqué qu'un but, sa frappe étant repoussée par Turner (69e). lire aussi Calendrier et résultats des qualifs de la zone Concacaf