Foot - Qualif. CM - « Quelle honte ! » La presse allemande allume la Mannschaft après sa défaite à domicile contre la Macédoine du Nord

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

La presse allemande n'a pas été tendre avec l'équipe de Joachim Löw, battue mercredi par la Macédoine du Nord (1-2), dans le cadre des qualifications à la Coupe du monde 2022. « Quelle honte ! » pour le quotidien à grand tirage Bild, « une mauvaise surprise » pour l'hebdomadaire allemand du football Kicker, « l'Allemagne se ridiculise » pour Die Welt (Le Monde), « réveil douloureux pour la Mannshaft » pour le Frankfürter Allgemeine Zeitung... lire aussi La Macédoine du Nord fait tomber l'Allemagne Toute la presse allemande tire à boulets rouges jeudi sur son équipe nationale, battue (1-2) mercredi soir à Duisbourg par la Macédoine du Nord. « Oui, la Macédoine du Nord, un nain du football, 65e au classement FIFA, où seulement quatre joueurs évoluent dans les meilleures ligues européennes », s'étrangle Bild qui pointe la « performance lamentable » du futur adversaire des Bleus à l'Euro (11 juin-11 juillet). Après une telle « honte historique », « ce n'est pas la peine d'y aller », lance, vachard, le quotidien le plus lu du pays. Commentaire de l'hebdomadaire du football Kicker « Il a manqué de tout partout » Menée au score juste avant la pause, l'équipe de Joachim Löw a recollé grâce à un penalty de Gündogan (63e) avant de se faire surprendre dans le money time (85e). Pour Kicker, « il a manqué de tout partout » et l'Allemagne a « perdu logiquement ». Die Welt appuie en estimant le succès des Macédoniens « mérité » face à une équipe « incapable de se créer des occasions, surtout en seconde période ». Le Frankfürter Allgemeine Zeitung juge même « limite » le penalty accordé à Leroy Sané et regrette la grosse occasion manquée par l'entrant Timo Werner (80e). « L'équipe d'Allemagne se croyait de nouveau sur la bonne voie, mais l'optimisme cède la place à une grande dose de frustration », conclut le journal en référence à sa série brisée de 17 victoires en matches de qualification pour la Coupe du monde (la première défaite de Löw en 33 matches de qualification pour cette compétition). lire aussi Joachim Löw (Allemagne) : « Nous avons manqué de fraîcheur » Comme le sélectionneur en conférence de presse d'après-match, Uli Hoeness, président d'honneur du Bayern et consultant sur RTL, a mis la contre-performance sur le compte de la fatigue, Löw ayant reconduit quasiment la même équipe pour ses trois matches en une semaine, contre l'Islande (3-0), la Roumanie (1-0) et donc la Macédoine du nord. « La défaite fait mal. Mais ce n'est pas la fin du monde. »