Foot - Qualif. CM - Qualifications pour la Coupe du monde : la Côte d'Ivoire a eu chaud face au Malawi

·2 min de lecture

La Côte d'Ivoire s'est imposée de peu face au Malawi (2-1) et conserve la tête de son groupe de qualifications pour la Coupe du monde, devant le Cameroun. La Côte d'Ivoire a eu chaud. Alors que le Cameroun s'était imposé juste avant, et contre le cours du jeu, contre le Mozambique (1-0), les Éléphants devaient gagner face au Malawi, battu à l'aller (3-0), pour conserver leur avance au classement sur les Lions indomptables. Cela a été chose faite, non sans mal (2-1). lire aussi Résultats et classement des qualifications dans la zone Afrique Avec une équipe remaniée par rapport à l'aller, en raison du retour des Anglais (Seri, Bailly, Pépé, Zaha), les Ivoiriens, qui recevaient... au Bénin, en raison de problèmes de pelouse, avaient réussi le plus dur par Pépé, qui a profité d'une erreur de la défense centrale adverse pour ouvrir la marque d'entrée (1-0, 2e). Mais les Malawites, en difficulté et proches de concéder un deuxième but, ont finalement poussé Serge Aurier à la faute. Au Cameroun lors de la dernière journée Le nouveau latéral de Villarreal s'est fait chiper la balle en tentant de dribbler à la sortie de sa surface et Muyaba a glissé la balle du gauche hors de portée de Gbohouo (1-1, 20e). En immense difficulté, Aurier, le capitaine, était même remplacé par Habib Maïga à la pause. Si Pépé a bien enroulé une frappe au-dessus (50e), il a fallu attendre un penalty obtenu par Gervinho, le plus remuant des attaquants, pour que Kessié inscrive le deuxième but (2-1, 67e). Chembezi était pourtant près d'égaliser de la tête (84e) mais Gbohouo veillait. La Côte d'Ivoire conserve sa place de leader alors que se profile lors de la dernière journée un déplacement au Cameroun.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles