Foot - Qualif. CM - Qualifications Coupe du monde : l'Espagne se rassure face au Kosovo

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

L'équipe d'Espagne s'est imposée ce mercredi face au Kosovo (3-1) grâce à des buts de Dani Olmo, Ferran Torres et Gerard Moreno. La seule frayeur qu'a connu Luis Enrique ce soir n'aura pas été le fait de ses joueurs. En compagnie de plusieurs membres de son staff, le sélectionneur de l'Espagne est resté coincé une heure dans un ascenseur de l'hôtel où était rassemblée la Roja, ce qui l'a contraint d'arriver après le bus de la délégation au stade de la Cartuja, à Séville. Mais au-delà de cette péripétie, tout s'est très bien passé pour l'entraîneur et ses hommes. lire aussi Calendrier, résultats et classement du groupe B Après un début de qualification poussif qui a vu l'Espagne n'obtenir qu'un nul face à la Grèce (1-1, jeudi dernier) et l'emporter dans les derniers instants en Géorgie (2-1, dimanche), l'Espagne a facilement disposé du Kosovo. La sélection des Balkans a réduit l'écart à la 70e minute, d'un lob d'Halimi qui a profité d'une sortie au pied complètement manquée par Unai Simon, le gardien de Bilbao que Luis Enrique semblait vouloir installer dans un rôle de titulaire. Mais cela a été l'un des très rares instants où le Kosovo s'est montré dangereux. À sens unique L'Espagne a contrôlé en marquant deux buts coup sur coup, aux 34e et 36e minutes par Olmo et Ferran Torres, les deux mêmes buteurs que trois jours plus tôt en Géorgie. La Selección s'est redonnée de l'air à la 75e grâce à une tête de Gerard Moreno, qui venait d'entrer (3-1). Dans un match à sens unique, l'Espagne s'est procuré une dizaine d'occasions franches, en particulier par Torres, qui a manqué de réalisme aux 52e, 63e et 77e minutes. De nouveau préservé au coup d'envoi - il revient d'un coup au tibia qui l'a empêché de jouer le dernier match de Championnat du Real, face au Celta Vigo (3-1) - Sergio Ramos est entré en fin de match pour fêter sa 180e sélection, au lendemain de son 35e anniversaire. Cette victoire permet à la Roja de reprendre la tête de son groupe. Elle compte un point d'avance sur la Suède, qui a disputé un match de moins.