Foot - Qualif. Euro - Albanie-France (qualifications à l'Euro 2020) : et si les Bleus jouaient vraiment à trois derrière ?

L'Equipe.fr
L’Equipe

Les Bleus ont préparé leur match en Albanie avec une défense à trois, samedi soir. Ils doivent s'imposer dimanche pour s'assurer la 1re place du groupe H. Et si, finalement, Didier Deschamps n'avait pas brouillé les pistes samedi soir, lors de la dernière mise en place effectuée à huis clos avant Albanie-France dimanche, dernier match des Bleus en qualifications à l'Euro 2020 ? En alignant une formation disposée en 3-4-3, le sélectionneur a semé le doute. D'abord, parce qu'il n'a jamais utilisé ce schéma sous son mandat. Ensuite, parce qu'il a déjà mis en place une équipe en veille de match et changé le lendemain. Du coup, si dimanche à Tirana, Deschamps suivait son plan du samedi, son onze serait bâti autour d'une défense à trois composée de Varane, Lenglet et Kimpembe. Sur les côtés, ce seraient Dubois à droite et Mendy à gauche, qui joueraient les rôles de « pistons », alors que Tolisso et Sissoko formeraient le duo de « récupérateurs ». Kanté, qui a été peu utilisé depuis le début de saison en raison de blessures, serait ainsi ménagé, ce qui serait aussi une manière d'envoyer un signal de paix à Frank Lampard, l'entraîneur de Chelsea, assez virulent avec l'équipe de France après le dernier rassemblement. Le classement et les matches du groupe H Devant, l'attaque serait composée de Griezmann, Mbappé et Ben Yedder, qui aurait ainsi une nouvelle chance. Vu la fatigue de Giroud au sortir de France-Moldavie (2-1, jeudi), l'avant-centre des Blues pourrait être ménagé et entrer en fin de match, comme contre la Turquie (1-1) le 14 octobre. Coman, victime de douleurs musculaires, n'a pas effectué le voyage en Albanie, un rendez-vous décisif pour la 1re place du groupe. Juste avant de déjeuner avec l'équipe de France vendredi à Clairefontaine, Noël Le Graët avait glissé un message aux joueurs qui ne laissait aucune place à l'ambiguïté : « Bravo pour la qualification. Maintenant, vous devez finir en tête de votre groupe. » Sans vouloir interférer dans les choix du sélectionneur, le président de la Fédération intimait tout de même aux Bleus d'aller chercher un succès à Tirana.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi