Foot - Qualifs CM - Qualifications Mondial 2022 : la FIFA sanctionne la France, l'Argentine et le Mexique

·1 min de lecture

Une cinquantaine de fédérations ont été sanctionnées par la FIFA ce lundi en raison d'incidents survenus pendant les qualifications à la Coupe du monde 2022. La FIFA a infligé amendes et matches à huis clos à une cinquantaine de fédérations, dont la France, l'Argentine et le Mexique, en raison d'incidents lors des qualifications au Mondial 2022, selon une liste publiée lundi. Déjà annoncée fin septembre, la sanction la plus lourde est revenue à la Hongrie pour insultes racistes de la part de ses supporters et diverses entorses à la sécurité (usage de fumigènes et blocage d'escaliers), soit deux rencontres à huis clos dont une avec sursis, un match à l'extérieur sans supporters, et un total de 281 000 francs suisses d'amende (266 000 euros). lire aussi Grealish après le succès de l'Angleterre en Hongrie : « Une ambiance inacceptable » Mais l'instance mondiale a également puni la France, bien plus légèrement, de 2 000 francs suisses d'amende (1 895 euros) : une part non précisée de spectateurs ne portait en effet pas de masques lors du match nul à domicile début septembre contre la Bosnie-Herzégovine (1-1). Comportements discriminatoires en Argentine et au Mexique L'Argentine a de son côté écopé de 30 000 francs suisses d'amende (28 430 euros) et d'une rencontre avec une jauge « limitée », non chiffrée pour l'instant, en raison du « comportement discriminatoire » de supporters de l'Albiceleste contre l'Uruguay. Enfin, le Mexique devra s'acquitter de 100 000 francs suisses (95 000 euros) et sera privé de public pendant deux rencontres, lui aussi à cause du « comportement discriminatoire » de supporters lors des réceptions du Canada puis du Honduras en octobre. lire aussi Les qualifications au Mondial 2022 de la zone Europe

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles