Foot: le Real Madrid gagne à Barcelone un Clasico sous tension

·3 min de lecture

Le Real Madrid a gagné 3-1 sur le terrain du FC Barcelone, ce 24 octobre 2020, durant la 7e journée du Championnat d’Espagne de football (Liga). Ce résultat soulage des Madrilènes qui restaient sur deux défaites à domicile. En revanche, il enfonce le Barça au classement de la Liga.

Zinédine Zidane et ses joueurs du Real Madrid respirent mieux, contrairement à ceux du Barça et à leur entraîneur Ronald Koeman. Ce 24 octobre 2020, les Madrilènes ont remporté 3-1 à Barcelone un Clasico sous tension en raison du mauvais début de saison des deux clubs espagnols.

Ce match, comptant pour la 7e journée du Championnat (Liga), a débuté tambour battant. Dès la 5e minute, le milieu Frederico Valverde ouvre le score d’une frappe croisée, suite à une bonne passe en profondeur de l’attaquant Karim Benzema : 0-1.

Le FC Barcelone réplique toutefois dans la foulée. À la 8e minute, Lionel Messi lance Jordi Alba. Le latéral gauche adresse un centre tendu vers Ansu Fati qui reprend à bout portant : 1-1. À 17 ans et 359 jours, l’attaquant espagnol d’origine bissau-guinéenne devient le deuxième plus jeune buteur de l’histoire de ces mythiques confrontations entre les deux géants de la Liga [1].

Un Clasico qui vaut le détour

Ce Clasico tient toutes ses promesses, malgré l’absence de spectateurs au Camp Nou, en raison du Covid-19. À la 23e minute, Messi efface le défenseur Sergio Ramos d’un râteau et tente de glisser le ballon au premier poteau. Mais Thibaut Courtois se jette à terre.

Peu après, le portier du FC Barcelone, Norberto Neto, s’illustre à son tour en déviant une reprise de Benzema (25e).

Après la pause, Philippe Coutinho rate une occasion en or de donner l’avantage aux locaux (54e). L’attaquant décroise une peu trop son coup de tête, malgré un centre parfait d’Ansu Fati. Le Brésilien et ses partenaires vont vite le regretter.

Sergio Ramos décisif

À l’heure de jeu, Sergio Ramos s’écroule dans la surface de réparation, son homologue Clément Lenglet l'ayant tiré par le maillot. Après recours à l’assistance vidéo (VAR), Juan Martinez Munuera siffle penalty. Le charismatique Ramos place le ballon à ras-de-terre, sur la droite de Neto : 1-2, 63e.

À la 70e minute, l’arbitre ne bronche pas en revanche lorsque le ballon heurte un coude du défenseur Raphaël Varane sur un dégagement de Ramos.

Koeman fait ensuite entrer quatre joueurs – dont les Français Antoine Griezmann et Ousmane Dembélé – durant les dix dernières minutes. Mais cela a plutôt pour effet de déstabiliser son équipe. Et, après avoir multiplié les parades miraculeuses devant le milieu Toni Kroos (85e) et Ramos (86e), Neto doit s’incliner devant Luka Modric. À la 90e minute, le meneur de jeu se retrouve face au gardien de but et le mystifie d'un dribble avant de conclure d’une frappe de l’extérieur du pied : 1-3, score final. le Barça s’enfonce vers le milieu du classement de la Liga…

[1] Alfonso Navarro aurait marqué à 17 ans et 356 jours pour le Barça, lors du Clasico du 30 mars 1947.