Foot - Les records de précocité des bébés coaches

L'Equipe.fr
·3 min de lecture

Les jeunes entraîneurs sont à l'honneur en ce moment : Julian Nagelsmann, 33 ans, vient de rejoindre le Bayern tandis que Ryan Mason, 29 ans, assure l'intérim à Tottenham. Rappel de quelques records de précocité.

Pep Guardiola, le surdoué

En 2008, le Catalan, coach de l'équipe B, est choisi pour succéder à Frank Rijkaard. Dès sa première saison, il mène les Blaugranas au triomphe dans les six compétitions où ils sont engagés : Ligue des champions, Liga, Coupe du Roi, Supercoupe d'Espagne, Supercoupe d'Europe, Coupe du monde des clubs. La victoire en finale de C1 contre Manchester United fait de lui, à 38 ans, 4 mois et 9 jours, le plus jeune coach à avoir gagné la Ligue des champions (le Portugais André Villas-Boas est le plus jeune coach vainqueur d'une Coupe d'Europe, avec Porto, en C3, en 2011, à 33 ans et 213 jours).

lire aussi
La folle trajectoire de Julian Nagelsmann

Michel Platini, l'impatient

Retraité en mai 1987, le triple Ballon d'Or devient sélectionneur des Bleus le 1er novembre 1988 à la place d'Henri Michel. À 33 ans, 4 mois et 10 jours, il souffle le record de précocité à Just Fontaine (33 ans, 7 mois et 4 jours). Mais, contrairement à son aîné, en poste pendant deux rencontres (deux revers) de mars à juin 1967, Platini dirigera les Bleus pendant presque quatre ans, jusqu'à sa démission après le fiasco de l'Euro 1992.

lire aussi
Ryan Mason entraîneur de Tottenham jusqu'à la fin de la saison

Bob Houghton, le malheureux

En 1979, l'Anglais Bob Houghton conduit Malmö jusqu'en finale de la Coupe des clubs champions. Il a 31 ans et 7 mois. L'unique équipe suédoise à avoir jamais atteint ce stade de la compétition s'incline contre le Nottingham Forest de Brian Clough (0-1). Houghton demeure le plus jeune coach finaliste dans l'histoire des Coupes d'Europe. Dans le format Ligue des champions (depuis 1992), le plus jeune finaliste est Didier Deschamps, 35 ans et 7 mois en 2004 avec Monaco.

Conrad Ross, le multifonction

Entraîneur joueur à Sochaux en 1934-1935, l'Uruguayen reste le plus jeune coach de l'histoire de la D1 française, à 26 ans et 22 jours. Il ne joue que trois matches mais guide les Francs-Comtois vers le titre, neuf mois après son arrivée, et demeure depuis le plus jeune technicien sacré (26 ans, 9 mois et 1 jour). Il mène les Lionceaux à un nouveau titre en 1938.

Alberto Suppici, l'historique

Surnommé « El Profesor », l'Uruguayen a doublement marqué le football. Sous sa direction, la Celeste remporte le premier Mondial, organisé sur ses terres en 1930, en renversant l'Argentine en finale (4-2). Il demeure depuis presque un siècle le plus jeune sélectionneur champion du monde (31 ans, 8 mois et 10 jours). Un clin d'oeil pour quelqu'un né dans la doyenne des villes de son pays, à Colonia del Sacramento.