Foot - Revue de presse - Revue de presse : « La Désillusion » après l'élimination de la France par la Suisse à l'Euro

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·3 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

En France ou à l'étranger, la presse est très critique envers l'équipe de France, éliminée lundi par la Suisse (3-3, 4-5 t.a.b.) en huitièmes de finale de l'Euro. « Désillusion », « Déception énorme », « Immense échec », la presse hexagonale ne se montre pas avare de superlatifs, mardi matin, pour rendre compte de l'élimination de l'équipe de France lundi en huitièmes de finale de l'Euro 2020 face à la Suisse (3-3, 4-5 t.a.b.). lire aussi Les notes de France-Suisse « La désillusion » donc pour Le Parisien, qui juge sévèrement l'équipe de France : « Ces Bleus ne méritaient pas d'aller plus loin », selon le titre de son article de tête en deuxième page. Partout, on a aussi refait le match, cherchant l'erreur, ou plutôt les bourdes successives accumulées au terme de 120 minutes d'un match surréaliste et déjà entré dans la légende.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Deschamps vivement critiqué Didier Deschamps est l'objet de beaucoup d'attentions : le sélectionneur français « a-t-il oublié qu'il avait 26 joueurs ? » s'interroge ainsi Sofoot. « Les joueurs qui sont restés en chasuble sur le banc des Bleus auraient pu apporter du jus à cette équipe de France qui en manquait cruellement », juge ainsi le magazine. « Le sélectionneur a traversé cet Euro en papa la bricole », juge aussi Le Monde. La plupart des commentateurs relèvent les errements de Deschamps, particulièrement en début de match, « Pendant le premier acte, tout l'édifice de Didier Deschamps n'a cessé de tanguer, donnant l'impression permanente d'être perdu, voire au bord de la rupture. Les champions du monde ont fait peine à voir. Vraiment », relève par exemple Le Figaro. lire aussi Didier Deschamps (Bleus) a rendu une partition illisible La presse quotidienne régionale n'est pas plus tendre. Il est encore question de « Désillusion » pour l'Union, la Dépêche du Midi et le Télégramme. Quand Midi Libre titre « La Claque », la Provence enfonce le clou avec « Le Naufrage ». Si les Bleus sont sortis « par la petite porte » en une de Sud-Ouest, ils se retrouvent bien « Penauds » pour Nice-Matin.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

« Au revoir, au revoir Mbappé » Évidemment, nos confrères Suisses se régalent avec un ton nettement plus euphorique : « La Suisse sort les champions du monde ! », s'enthousiasme 20 Minutes, « Voilà l'exploit ! Le rêve de la Suisse se réalise aux tirs au but », renchérit Le Temps. « L'équipe nationale suisse écrit une page d'histoire. Un spectacle jusqu'au bouquet final », résume le Berner Zeitung, quand le Sankt Galler Tagblatt ose un : « Nous sommes Astérix ! » lire aussi La Nati au paradis En Espagne, Marca goûte avec plaisir la victoire « Inoubliable » de la Roja face à la Croatie (5-3 a.p.) et se délecte d'un quart de finale face à la Suisse qualifiée devant les Bleus : « Mbappé manque le penalty décisif et le champion du monde est éliminé » peut-on lire en bas de une. AS pointe aussi le raté de l'attaquant du PSG et permet aux Suisses d'être « les surprenants adversaires en quarts de finale. » Enfin, La Gazzetta dello Sport ironise un peu plus avec un « Au revoir, au revoir Mbappé » ajoutant que « la Suisse renvoie à la maison la Super France championne du monde ».

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles