Foot - Revue de presse - Revue de presse : Benzema « gracié » par Deschamps

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

La presse européenne, à l'image de « As », a salué le retour de Karim Benzema en équipe de France. C'est As qui traduit, le mieux, le sentiment éprouvé par les amoureux de Karim Benzema depuis l'annonce de son retour avec l'équipe de France. Ce mercredi, le quotidien espagnol en fait sa une avec un mot, un seul, comme titre : « Indultado. » « Gracié », affirme ainsi le journal, qui illustre sa couverture avec une photo de l'attaquant du Real Madrid sous le maillot bleu, main droite sur le coeur. « Benzema sera à la Coupe d'Europe, après avoir été convoqué presque six ans après », et « il formera une attaque de rêve avec Mbappé et Griezmann », indique As. lire aussi Les coulisses du retour de Karim Benzema Pour le journal, « avec Benzema, Deschamps emmène son meilleur joueur » pour l'Euro, un attaquant « devenu au fil des saisons le leader du Real Madrid [...] un joueur d'exception, un neuf et demi, un attaquant devenu un joueur total. »
Marca : « la bombe de l'Euro » Pour Marca, cette annonce est tout simplement « la bombe de l'Euro ». Le quotidien le plus vendu d'Espagne fait une place de choix à l'attaquant madrilène dans sa revue de presse : « Messi, le "numéro 12" de l'Atlético, Suarez, Benzema et Laporta, protagonistes des couvertures », indique ainsi le quotidien pour présenter un portoflio montrant les « Une » des différents médias européens, dont celle de L'Équipe.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

« Jusqu'à aujourd'hui, personne n'aurait parié que le sélectionneur français se laisse tordre le bras. Mais au final, du fait de plusieurs circonstances, Deschamps l'a rappelé », s'émeut le journal, estimant que Benzema a « purgé » sa « punition » aux yeux du public français. Le journal madrilène avait, plus tôt, rédigé plusieurs papiers sur le retour de Benzema en Bleu, et l'un d'eux faisait référence à la joie de Mbappé de pouvoir jouer avec Benzema, comme l'avait prouvé une photo montage sur le compte Instagram de l'attaquant du PSG.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Le cas du joueur de 33 ans est également évoqué dans un podcast de Mundodeportivo, « Good morning Futbol », qui a mentionné le retour de Benzema, « puni » cinq ans chez les Bleus. Le quotidien catalan Sport souligne pour sa part que « l'aspect sportif a éclipsé l'aspect extrasportif » dans le choix du sélectionneur. Le Parisien joue la carte du clin d'oeil en lançant que « Deschamps déconfine Benzema », au jour de la réouverture des terrasses en France. Dans la presse anglaise, la nouvelle fait moins parler mais The Athletic remarque que Deschamps « n'a jamais eu la réputation d'être un adepte des ondes de choc » et n'a d'ailleurs « jamais donné la plus petite indication qu'il ferait quelque chose d'aussi peu conventionnel, d'aussi inattendu, d'aussi révélateur. » Tuttosport : « la marche arrière » de Deschamps « L'apparition soudaine de Karim Benzema, tel un génie bleu invoqué pour enchanter l'attaque française, était le joker le plus évident à sortir de sa manche (... mais) personne n'a jamais imaginé qu'il serait utilisé », poursuit le journal, estomaqué comme la majeure partie de l'opinion en France. Quant à La Gazzetta dello Sport en Italie, elle souligne le « coup de théâtre retentissant » là où Tuttosport insiste sur la « marche arrière » de Deschamps. Le Corriere dello Sport appuie : « Avec lui l'équipe de France est plus forte. » Tandis qu'en Belgique, La Dernière Heure/Les Sports affirme que « la France fait trembler l'Europe encore un peu plus » et met même en avant un quatuor Mpabbé-Griezman-Coman-Mbappé « qui fait déjà très peur. » « Un trident avec Griezmann, Benzema et Mbappé paraît plus que solide pour faire de la France, sans aucun doute, une des grandes favorites à la victoire finale dans le tournoi », poursuit Sport en Espagne. Et Marca confirme : « Seul le phénomène Mbappé a pu rivaliser avec Karim dans le football français. Son rendement promet d'être une aide précieuse pour une sélection où les buts ne pleuvaient pas vraiment ces derniers temps. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles