Le foot secoué par la stratégie de Canal+, le coup de gueule d’Elie Semoun et une première historique dans "L’amour est dans le pré"

·1 min de lecture

L’Equipe entame son septième jour de grève

Le quotidien n’est pas paru depuis samedi. Hier, une soixantaine de salariés s’est rassemblée devant les locaux du groupe. Pour eux, la grève est la seule option, comme l’ont expliqué le journaliste Damien Degorre et le photographe Jérôme Prévost à Louise Bernard. Malgré les réunions qui se succèdent, le dialogue ne semble pas avancer entre les salariés et la direction. Une direction qui cherche à expliquer aux salariés mais aussi - et sans doute surtout - au public pourquoi son plan social et le plan de relance qui l’accompagne sont indispensables. Le directeur général de “L’Equipe”, Jean-Louis Pelé, a ainsi glissé au “Figaro” les conditions actuelles de travail des salariés, notamment un salaire moyen pour les journalistes de 4.900 euros bruts. La situation semble donc bloquée, mais de nouvelles réunions sont prévues dans les jours à venir pour tenter de trouver un terrain d’entente.

Sport toujours, la situation est tout aussi tendue entre la Ligue de football professionnel et Canal+ 

Le groupe a fait savoir qu’il voulait rendre ses droits de diffusion, mais la Ligue lui conteste cette possibilité. Et le temps presse : la chaîne Téléfoot devrait fermer à la fin du mois, et Canal+ ne souhaite plus diffuser les matchs. Il faut donc trouver une solution. Canal+ veut un appel d'offres, la Ligue souhaiterait une consultation de marché, processus moins contraignant. Qui peut y participer ? Qui peut y répondre ? Selon le directeur de l'ob...


Lire la suite sur Europe1