Foot - Selon la FIFA, les supporters seraient favorables à des Coupes du monde plus fréquentes

·2 min de lecture

Selon des sondages commandés par la FIFA, une majorité des supporters seraient favorables à des Coupes du monde plus fréquentes, à condition que le niveau de sollicitation des joueurs et joueuses n'augmente pas. Depuis quelques mois maintenant, la FIFA défend avec insistance son projet d'une Coupe du monde tous les deux ans. Ce vendredi, elle a publié les résultats de plusieurs sondages qui démontrent qu'une majorité de supporters seraient favorables à des Coupes du Monde masculines et féminines plus fréquentes, à condition que le niveau de sollicitation des joueurs et joueuses n'augmente pas. « La réduction du nombre de fenêtres internationales, l'introduction d'une période de repos obligatoire et la protection de la santé et du bien-être des joueurs ont été les principaux arguments clés de la FIFA au cours du processus de consultation en cours », a précisé la FIFA dans son communiqué. lire aussi Aleksander Ceferin, le président de l'UEFA, menace un Mondial bisannuel d'être boycotté Sur 30 390 personnes ayant déclaré que le football était leur sport favori, 63,7 % souhaiteraient voir des Coupes du Monde masculines plus fréquemment. C'est 52,4 % en ce qui concerne les Coupes du Monde féminines. Enfin, la catégorie d'âge la plus favorable à une fréquence accrue des Coupes du Monde masculine et féminine est celle des « 25-34 ans » et la plus opposée, celle des « plus de 55 ans ».
La France, l'un des pays qui s'oppose le plus à ce projet C'est sur le continent africain que les supporters semblent le plus favorables à des Coupes du monde plus fréquentes (76 % « pour » une Coupe du monde masculine plus fréquente), suivi par l'Asie (66 %). Les pays les plus favorables à cette idée sont la Turquie (87 %), l'Inde (85 %) et l'Afrique du Sud (85 %). Dans ce sondage réalisé par la FIFA, le taux de désapprobation est particulièrement important auprès des amateurs de football de 3 pays : l'Angleterre (52 % contre une Coupe du monde masculine plus fréquente), l'Allemagne (42 %) et... la France (40 %). « Cette étude a été l'une des plus complètes jamais réalisées dans le secteur du sport mondial », déclare Peter Weber, directeur général d'IRIS. lire aussi Pourquoi Arsène Wenger et la FIFA veulent une Coupe du monde biennale

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles