Foot - Sexisme - Un député de la majorité interpelle Emmanuel Macron pour lutter davantage contre le sexisme

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Dans un courrier, le député du Morbihan Gwendal Rouillard interpelle le président de la République pour lutter plus efficacement contre le sexisme et « déconstruire le système de domination masculine », notamment après le documentaire de Marie Portolano diffusé sur Canal +. Après la diffusion du documentaire de Marie Portolano sur Canal+ Je ne suis pas une salope, je suis une journaliste et de la tribune de Nathalie Iannetta dans Le Monde, le député du la cinquième circonscription du Morbihan, Gwendal Rouillard (LREM) a saisi le chef de l'État et le gouvernement « pour lutter plus efficacement contre le sexisme et le système de domination masculine », dans un courrier daté du 2 avril.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

« Nous devons nous saisir de la ''parole libérée des femmes'' pour contribuer à la lutte contre le sexisme dans tous les milieux sociaux et professionnels, nous a précisé mardi le député lorientais. Ma lettre s'inscrit dans cet esprit car il s'agit de réveiller les consciences, de déconstruire un système de domination masculine et de développer des politiques éducatives de l'égalité dans les écoles de journalisme et plus largement au sein de notre société. » Favorable à la « mise en place de quotas » Dans cette lettre, Rouillard se prononce également pour la « mise en place de quotas » dans les rédactions, suite au rapport de sa collègue Céline Calvez (députée LREM des Hauts-de-Seine) remis début septembre sur « la place des femmes dans les médias en période de crise ». Selon Rouillard, ces quotas sont « seuls à même de briser, enfin, le plafond de verre si souvent entretenu par des hommes soucieux de conserver un système bâti à leur avantage ».