Foot - Solidarité - Plus de 100 maillots aux enchères au profit du Bleuet de France

·2 min de lecture

Les joueurs pros porteront un bleuet sur leur maillot lors des matches du week-end. Plus d'une centaine de ces tuniques seront ensuite mises aux enchères au profit des familles de victimes de guerre et d'attentats terroristes.

Un « Bleuet de France » ornera les maillots de tous les joueurs ce week-end lors des matches de la 13e journée de Ligue 1 et de la 15e journée de Ligue 2. Plus d'une centaine de ces tuniques floquées d'un bleuet, portées en match et dédicacées par les joueurs, seront ensuite vendues aux enchères sur la plateforme MatchWornShirt, bien connue des collectionneurs de maillots.

Frank Leboeuf est l'ambassadeur de cette opération de solidarité avec les familles des victimes de guerre et d'attentats. Le champion du monde 98 l'a présentée dans un clip tourné au Mont Valérien, à Suresnes (Hauts-de-Seine), haut lieu de mémoire de la Résistance.

Début des enchères en ligne le 10 novembre à 16 heures
La Ligue avait déjà travaillé avec MatchWornShirt en mai dernier pour une opération de lutte contre l'homophobie. Cette dernière campagne avait rapporté quelque 38 000 euros pour 105 maillots mis aux enchères et l'argent distribué aux trois associations défendant cette cause soutenue par la LFP.

Les clubs professionnels s'associent pour la sixième fois depuis 2014 à la campagne du Bleuet de France. Les enchères débuteront le 10 novembre à 16 heures, veille des commémorations de l'Armistice, et se poursuivront jusqu'au 28 novembre à 15 heures.

Lancement au stade Bollaert avant Lens-Troyes
Le soutien du football français au Bleuet de France sera incarné par Frank Leboeuf à l'occasion de Lens-Troyes, match d'ouverture de la journée de Ligue 1, vendredi (21 heures), qui marquera le début d'un week-end d'initiatives en France (voir encadré ci-dessous).

Il donnera le coup d'envoi de la rencontre au côté de Véronique Peaucelle-Delelis, directrice générale de l'Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre (ONACVG), l'établissement public sous tutelle du ministère des Armées qui gère cette oeuvre créée au lendemain de la Première Guerre Mondiale.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles