Foot - SUI - Timothy Fayulu (Sion), cible de cris de singes dans le Championnat suisse

·1 min de lecture

Le match de Super League suisse entre Saint-Gall et Sion (1-1), ce samedi soir, a été émaillé par des incidents racistes, visant Timothy Fayulu, le gardien de Sion, qui a fondu en larmes. Marqué « sur le terrain » - sportivement, en tout cas - par l'égalisation du Français Guillaume Hoarau dans le temps additionnel en faveur de Sion (90e+3), le match de Super League suisse entre Saint-Gall et Sion (1-1), ce samedi soir, a surtout et malheureusement été émaillé par des incidents racistes, comme rapporté par Blick sur son site. Les faits en question : selon le média, le match s'est terminé dans la confusion, entre les joueurs et dans les tribunes, après une provocation - des applaudissements en direction du kop adverse - du gardien de Sion Timothy Fayulu. Puis ce dernier a fondu en larmes, sans plus d'explication (son club a refusé qu'il s'exprime). Serey Dié, joueur de Sion et partenaire de Timothy Fayulu « Des insultes racistes sont venues des fans de Saint-Gall derrière le gardien, maintenant il est en pleurs. Ils ont fait des bruits de singe » C'est un de ses coéquipiers, non pas Hoarau mais Serey Dié, qui a coupé une interview en direct d'un adversaire pour préciser les choses : « Des insultes racistes sont venues des fans de Saint-Gall derrière le gardien, maintenant il est en pleurs. Ils ont fait des bruits de singe. » Une version confirmée par son entraîneur, Marco Walker, en conférence de presse. « Je n'ai rien entendu depuis le terrain, a, de son côté, déclaré Peter Zeidler, le coach de Saint-Gall. D'après mon expérience personnelle, le racisme n'existe pas à Saint-Gall. Le club et son président ont fait beaucoup de campagne de prévention. Je ne vais pas commenter cela, ce ne sont que des hypothèses. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles