Foot - Super Ligue - L'étonnante opposition de l'Association européenne des clubs présidée par Andrea Agnelli (Juve), instigateur de la Super Ligue

L'Equipe.fr
·1 min de lecture

Ce dimanche, dans un communiqué, l'Association européenne des clubs, pourtant présidée par le patron de la Juventus Andrea Agnelli, s'est dit opposée au projet de Super Ligue européenne, dont la création semble imminente. L'Association européenne des clubs (ECA), dont font partie tous les cadors du foot européen, a déclaré ce dimanche être « fortement opposée à un modèle de Super Ligue fermée », après de nouvelles spéculations autour d'une lucrative compétition privée concurrente de la Ligue des champions de l'UEFA. « L'ECA, en tant qu'instance représentative de 246 clubs de premier plan à travers l'Europe, réaffirme son engagement visant à travailler au développement du modèle des compétitions de clubs de l'UEFA, avec l'UEFA, pour le cycle débutant en 2024 », a écrit l'ECA dans un communiqué publié sur son compte Twitter. Une position étonnante, étant donné qu'Agnelli (Juve) en est le président Cette prise de position forte de l'ECA est d'autant plus étonnante que ce syndicat, souvent vu comme le porte-voix des plus puissants clubs européens, est en principe présidé par l'Italien Andrea Agnelli, patron de la Juventus Turin, l'une des équipes présentée comme partie prenante d'un tel projet de sécession. lire aussi La contre-attaque de l'UEFA face au projet de Super Ligue européenne « L'ECA renvoie à la position adoptée lors de son comité exécutif du 16 avril, à savoir qu'elle soutient l'engagement de travailler avec l'UEFA à une nouvelle structure du football européen dans son ensemble après 2024 », a ajouté l'association, invitant l'UEFA à poursuivre sur cette voie, comme prévu, lors de son comité exécutif programmé lundi matin.