Foot - Super Ligue - Super Ligue : Andrea Agnelli (Juventus) appelle à une réforme du football européen

·2 min de lecture

Le président de la Juventus Turin Andrea Agnelli a de nouveau montré son envie de réformer les compétitions européennes, considérant que « le système actuel du football professionnel n'est pas viable ». Andrea Agnelli, président de la Juventus et fondateur du projet de la Super Ligue européenne, a de nouveau appelé ce vendredi à une réforme du système actuel de l'UEFA. La Juve d'Andrea Agnelli, ainsi que le FC Barcelone et le Real Madrid, sont les derniers des 12 clubs qui ont adhéré à la Super Ligue en avril à ne pas avoir pris leurs distances avec le projet. Le projet s'est rapidement effondré après une condamnation générale. Neuf clubs rebelles qui s'étaient rapidement retirés du projet, dont Manchester United et Liverpool, ont accepté de payer un montant total d'environ 25 millions d'euros à l'instance dirigeante du football européen, l'UEFA, en guise de « geste de bonne volonté ». lire aussi La Juve, le Barça et le Real n'abandonnent pas la Super Ligue Le système actuel de l'UEFA jugé « inefficace » par Agnelli « Au-delà des résultats, je défie quiconque de dire que le système actuel du football professionnel est viable économiquement, a critiqué Agnelli ce vendredi, lors d'une réunion d'actionnaires au stade de la Juventus pour approuver le budget 2020-2021 du club et une augmentation du capital pouvant atteindre 400 millions d'euros. Ce qui me surprend, c'est que toute proposition de réforme est mise de côté, qu'il s'agisse de concurrence, de gouvernance ou de commerce. Pendant dix ans, j'ai collaboré pour changer le système. » ; « Quand il a été décidé que la quatrième place en Italie ou dans un autre pays a plus de droits qu'une équipe d'un autre championnat, la logique est commerciale et non sportive, continue-t-il. À ce moment-là, il y a eu un scandale, mais ce qui a été créé, c'est la Ligue des champions, qui est considérée comme l'une des meilleures compétitions du monde. » Le dirigeant italien considère que la Super Ligue a fait valoir qu'elle augmenterait les revenus des clubs de haut niveau et leur permettrait de distribuer plus d'argent au reste du jeu. Le président des Bianconeri a par ailleurs jugé le système actuel mis en place par l'UEFA « inefficace ». Des mesures disciplinaires annulées Le mois dernier, l'UEFA a annulé les mesures disciplinaires prises à l'encontre des clubs dissidents de la Super Ligue, le Real, le Barça et la Juventus, après qu'un tribunal de Madrid eut décidé que l'instance dirigeante du football européen ne devait pas sanctionner les équipes rebelles. Les clubs attendent maintenant une décision de la Cour européenne de justice (CJUE) pour savoir si l'UEFA et la FIFA enfreignent ou non les règles de concurrence de l'Union européenne dans leur manière de contrôler et de gérer le football en Europe. lire aussi Agnelli : « Le football n'est plus un jeu mais un secteur industriel » Andrea Agnelli (président de la Juve) : « Un honneur et un plaisir d'avoir eu Cristiano Ronaldo »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles