Foot - TAS - Le TAS rejette l'appel de Munir El Haddadi, qui ne pourra pas jouer avec le Maroc

L'Equipe.fr
·1 min de lecture

Sélectionné une fois avec l'Espagne en 2014, Munir El Haddadi (Séville FC) espérait changer de nationalité sportive pour défendre les couleurs du Maroc. Mais le TAS l'a débouté pour la deuxième fois vendredi. Alors que Vahid Halilodzic nourrissait l'espoir de l'aligner contre la République centrafricaine les 13 et 17 novembre, Munir El Haddadi va vraisemblablement devoir renoncer à l'idée de revêtir le maillot du Maroc. L'ailier du Séville FC (25 ans), né en Espagne et sélectionné une fois avec la Roja en 2014, espérait profiter d'un changement de règle de la FIFA pour changer de nationalité sportive. Mais pour la deuxième fois en deux ans, le Tribunal arbitral du sport (TAS) a rejeté l'appel du joueur et de la Fédération marocaine vendredi. Ses matches avec les Espoirs espagnols l'ont condamné Selon le nouveau règlement de la FIFA, un joueur peut prétendre à un changement de nationalité sportive s'il n'a pas disputé davantage de trois matches avec sa première équipe nationale après son 21e anniversaire. À ses débuts avec les A le 8 septembre 2014, sous les ordres de Vicente del Bosque, El Haddadi n'avait que 19 ans. Mais il a aussi défendu... quatre fois les couleurs des Espoirs espagnols de septembre à novembre 2016, à 21 ans, faisant sans le savoir à l'époque une croix sur un avenir avec la sélection marocaine. lire aussi Le Rennais Nayef Aguerd convoqué avec le Maroc