Foot - Transferts - Nice ne prend en charge que 40 % du salaire d'Amavi, prêté par l'OM

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le salaire du latéral gauche Jordan Amavi, prêté par l'OM avec option d'achat jusqu'à la fin de la saison, ne sera pris en charge qu'à 40% par Nice. Les détails du prêt du latéral gauche de 27 ans Jordan Amavi ont commencé à filtrer. Si l'option d'achat, non obligatoire, s'élève à 5 M€, Nice et l'OM ont âprement négocié le partage du salaire brut du joueur (250 000 euros en base fixe, sans compter de copieuses primes annuelles dans le contrat marseillais du joueur, dont l'une dite de loyauté). Le club azuréen souhaitait rapatrier un enfant du pays, mais Christophe Galtier ne voulait pas déséquilibrer la hiérarchie des revenus dans son vestiaire et sa direction ne pouvait payer le salaire marseillais pour un joueur censé être le remplaçant d'Hassane Kamara, payé 70 000 euros par mois avant de partir à Watford début janvier. Les concessions de Pablo Longoria Pour alléger sa masse salariale et se donner de la latitude afin de recruter les joueurs voulus cet hiver par Jorge Sampaoli, Pablo Longoria a fait des concessions, comme au moment de prêter Kevin Strootman au Genoa, début 2021, puis à Cagliari l'été dernier. Nice ne prend en charge que 40 % du salaire brut fixe, environ 100 000 euros, l'OM réglant le reste. lire aussi Suivez le mercato en direct Plus globalement, pour rester dans les clous de la DNCG, qui surveille les finances du club, le président olympien fait l'équilibriste. Pour signer Cédric Bakambu, libre, et Sead Kolasinac, dont le salaire annuel à Arsenal est estimé à 2 M€ net annuels, l'Espagnol prévoit de reporter un maximum de leurs rémunérations après le 1er juillet, sur le prochain exercice comptable.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles