Foot - Transferts - Le PSG reste en quête d'un milieu défensif

L'Equipe.fr
Le club de la capitale, qui n'a pas réussi à faire venir Fabinho et Danilo Pereira cet été, travaille déjà à recruter une doublure à Thiago Motta lors du mercato d'hiver.

Le club de la capitale, qui n'a pas réussi à faire venir Fabinho et Danilo Pereira cet été, travaille déjà à recruter une doublure à Thiago Motta lors du mercato d'hiver.S’il a un peu fait tourner derrière (Meunier, Berchiche) et devant (Draxler), Unai Emery a aligné son milieu « de gala », samedi à Montpellier (0-0). Quatre jours avant la réception du Bayern Munich, où il devrait être aligné au coup d’envoi, le trio Verratti-Motta-Rabiot a donc disputé la quasi-totalité de la rencontre, seul Motta cédant sa place à la 80e minute.En l'absence de Neymar, le PSG est à la recherche du plan BCela explique peut-être, en partie, pourquoi les trois hommes ont livré une prestation sur un rythme aussi tranquille, très loin en tout cas de l’intensité mise lors du déplacement à Glasgow (5-0 face au Celtic), le 12 septembre. Le staff parisien est bien conscient qu’il ne pourra faire toute la saison avec ces trois seuls milieux de métier : Pastore, Lo Celso et Nkunku peuvent dépanner comme relayeurs mais ce sont des milieux offensifs de formation. Le constat concerne en particulier le poste de sentinelle de Motta (35 ans), qui ne pourra enchaîner les rencontres impunément.Un profil moins en vue, donc moins cher ?Le mercato estival à peine refermé, le PSG a donc déjà (re)commencé à travailler sur le recrutement d’un « 6 » cet hiver. Pour Emery et pour le directeur sportif Antero Henrique, c’est la priorité, comme ça l’avait été cet été après le transfert de Neymar. Jusqu’au bout, Henrique a essayé de boucler la venue de Fabinho ou Danilo Pereira mais Monaco et Porto ont été trop gourmands. La problématique sera la même cet hiver. Paris devra donc d’abord (bien) vendre, surtout avec au-dessus de sa tête l’épée de Damoclès du fair-play financier. Ou bien se tourner vers des profils moins en vue, donc moins chers, ce qui est actuellement envisagé.Sinon, il faudra trouver une solution en interne. Rabiot peut dépanner devant la défense et reste une possibilité mais il a bien fait comprendre cet été – et le message a été entendu – qu’il ne souhaitait pas s’installer à ce poste. L’autre option, plus inattendue, serait de faire appel à Lorenzo Callegari. Le jeune joueur (19 ans), dont les espoirs de prêt n’ont pas abouti cet été (Zénith Saint-Pétersbourg, Genoa) et qui évolue en réserve, a été convié à plusieurs reprises à l’entraînement des pros ces dernières semaines. Lors de la tournée américaine de l’été 2016, il avait marqué les esprits. Jugé trop tendre, il n’a jamais eu sa chance en pro (une entrée en jeu de quatre minutes la saison passée).

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages