Foot - Transferts - Transferts : Romain Faivre (Brest) rêve toujours de l'AC Milan

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Malgré l'échec de son transfert à l'AC Milan l'été dernier, Romain Faivre, milieu offensif de Brest, ne cache pas son envie de rejoindre un jour prochain les Rossoneri. Si Romain Faivre, 23 ans, n'a finalement pas été transféré à l'AC Milan l'été dernier, faute d'une entente financière entre son club et les Rossoneri, le milieu de terrain de Brest a confié à la Gazzetta qu'il ne renonçait pas à son rêve pour autant. « Quel spectacle, j'avais envie d'être sur le terrain aussi, a notamment déclaré le Français au sujet du match Milan-Inter (1-1) dimanche soir. Quand Maldini, une légende, vous appelle, vous vous sentez valorisé et vous voulez tout faire pour aller à Milan. ». D'abord questionné sur ses idoles, Romain Faivre a cité d'emblée Ronaldinho, dont il dit avoir « été inspiré par ses dribbles, sa vision du jeu, sa capacité à marquer des buts et à en faire marquer. Dans ma chambre, j'avais tous ses posters de Paris, Barcelone et Milan. » Concernant le jeu et les joueurs de l'AC Milan, il trouve aussi qu'Ibrahimovic « est un joueur incroyable que j'ai également suivi en tant que supporter du PSG. Cependant, tous les joueurs du Milan sont d'un niveau élevé [...] Je me reconnais dans le jeu de Pioli, dans son désir de bien jouer pour gagner. » Serie A et Coupe du monde, d'un rêve à l'autre En relation avec Fodé Ballo-Touré, défenseur français du Milan, Romain Faivre ne cache pas son envie intacte de rejoindre le club italien. « Ballo-Touré me dit que Milan est un grand club, avec de grandes ambitions, avec des fans fantastiques. Je suis aussi ambitieux. Bref, tout est là pour que ça marche [...] ». Avant d'ajouter, au sujet du Championnat italien qu'il admire tout autant : « La Serie A est un Championnat passionnant, avec de nombreuses grandes équipes, de Milan à la Juve, de l'Inter à Naples et à la Roma. L'Italie a gagné avec de nombreux joueurs de Serie A. La preuve que vous avez beaucoup de talents. »

Un Championnat qui non seulement l'attire mais qui pourrait aussi lui faire décrocher un autre Graal... « Jusqu'à il y a un an, j'étais le seul à y croire, dit-il à propos d'une éventuelle sélection pour la Coupe du monde 2022. Mais je suis très ambitieux et dans la vie, il est important de croire en ses rêves. La Serie A peut m'aider à les réaliser. Mais dans le football, on y va par étapes. Le 21, je jouerai à Lens, puis en janvier on verra. » Mais en attendant, le Français ne se contente pas de rêver de Milan, il se prépare : « Je suis convaincu que pour se démarquer dans des équipes comme le Milan, il faut se préparer à l'avance. J'ai donc un entraîneur sportif personnel trois fois par semaine, un nutritionniste pour manger sainement et un préparateur mental pour apprendre à mieux gérer les émotions et la pression typiques des grands clubs comme le Milan ».

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles