Foot - Transferts - Transferts : le Séville FC a jugé l'offre de Chelsea pour Jules Koundé «non satisfaisante»

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le Séville FC a jugé l'offre de Chelsea pour Jules Koundé «non satisfaisante», indiquant que le club anglais n'était ensuite plus revenu à la charge pour l'international français de 22 ans. Le directeur sportif du Séville FC, Monchi, a indiqué que le club espagnol avait rejeté l'offre de Chelsea pour Jules Koundé, l'offre proposée par le club anglais ne s'avérant pas satisfaisante. « On a beaucoup parlé de mouvements pour Jules (Koundé), la plupart ont été rejetés par le joueur, mais s'il y avait un club qui lui plaisait, c'était Chelsea », a déclaré l'Espagnol en conférence de presse mardi. lire aussi Suivez les dernières heures du mercato « La première et seule offre formelle que nous avons reçue d'eux était mercredi dernier, vers cinq heures, mais le montant n'était pas à notre goût, et il fallait aussi que Chelsea vende un joueur », a enchaîné Monchi. « J'ai parlé à l'agent du joueur, continue le dirigeant. Plus la fin de la fenêtre (des transferts) approche, plus il est difficile pour un joueur de partir. Nous leur avons donné jusqu'au 20, mais nous avons malgré tout écouté cette offre, même si elle est arrivée le 25.» Monchi a également affirmé que les dirigeants du club andalou avaient essayé de trouver un accord de compromis avec Chelsea, mais le club anglais n'a pas répondu à leur proposition. «Nous sommes retournés vers eux avec une contre-offre qui a expiré vendredi soir dernier, ils n'ont pas répondu et ne nous ont pas contactés depuis», a-t-il ajouté. «Il y a eu une offre formelle faite par Chelsea et un refus formel de Séville, c'est tout ce qu'il y a à dire.»

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles