Foot - UEFA - Discipline - UEFA, discipline : une simple amende pour le PSG

L'Equipe.fr
L’Equipe
La commission de discipline de l'UEFA a infligé au PSG une amende de 35 000 euros à la suite des sérieux incidents survenus, le 3 octobre, contre l'Étoile Rouge Belgrade (6-1) en Ligue des champions. Il n'y aura pas de huis clos contre Manchester United le 6 mars.

Foot - UEFA - Discipline - UEFA, discipline : une simple amende pour le PSG

La commission de discipline de l'UEFA a infligé au PSG une amende de 35 000 euros à la suite des sérieux incidents survenus, le 3 octobre, contre l'Étoile Rouge Belgrade (6-1) en Ligue des champions. Il n'y aura pas de huis clos contre Manchester United le 6 mars.

La commission de discipline de l'UEFA a infligé au PSG une amende de 35 000 euros à la suite des sérieux incidents survenus, le 3 octobre, contre l'Étoile Rouge Belgrade (6-1) en Ligue des champions. Il n'y aura pas de huis clos contre Manchester United le 6 mars.

Réunie pour étudier les incidents survenus le 3 octobre, lors de PSG-Étoile Rouge Belgrade (6-1) en Ligue des champions, la commission de discipline de l'UEFA a été très clémente, ce vendredi matin, avec le club parisien. Le Paris-SG écope simplement d'une amende de 35 000 euros et pourra disputer sans aucune restriction son huitième de finale retour de C1 au Parc des Princes face à Manchester United, le 6 mars. Il échappe à un huis clos, partiel ou total.

Lors de la réception des Serbes, les troubles les plus graves avaient eu lieu en dehors du Parc des Princes, quelques minutes après la rencontre. Entre 200 et 300 fans du PSG, cagoulés et équipés de fumigènes, avaient lancé des projectiles sur les forces de l'ordre, qui avaient répliqué avec des gaz lacrymogènes. Ils venaient, pour la plupart, de quitter leur tribune, juste avant la fin de la rencontre, pour en découdre avec les supporters de l'Étoile Rouge.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Un renforcement du dispositif sécuritaire et un filtrage autour du Parc avaient pourtant été décidés, mais n'avaient pas suffi à éviter ce déclenchement de violences. Ni les fumigènes craqués durant une rencontre pour laquelle le PSG avait été sanctionné d'un huis clos partiel, avec la fermeture de la tribune Auteuil (pour utilisation d'engins pyrotechniques, lors du dernier match européen de la saison dernière à domicile, face au Real Madrid).

 

Cette vidéo peut également vous intéresser :

À lire aussi