Foot US - Ligue des nations - Les trois atouts des Bleus pour conquérir le bronze européen face à la Finlande

·4 min de lecture

Champions d'Europe en titre, les Bleus affrontent la Finlande ce samedi (13 h) dans le match pour le bronze de la Ligue des nations. Leurs chances de décrocher une nouvelle médaille reposent en grande partie sur un trio de joueurs majeurs aux qualités complémentaires.

Le Covid-19 a non seulement perturbé le déroulement de la Ligue des nations (nouvelle appellation du Championnat d'Europe), les matches prévus en 2020 se jouant cette année, mais il a aussi eu raison des ambitions de l'équipe de France. En demi-finales, les Bleus, champions d'Europe en titre, auraient dû affronter l'Italie le 7 août. Mais, en raison de cas positifs au sein de la sélection française, la rencontre a été annulée et l'Italie déclarée qualifiée pour la finale, où elle affrontera la Suède demain.

Ce samedi, la France se mesurera à la Finlande (13 h), à Vantaa, dans la banlieue d'Helsinki, pour tenter de décrocher la médaille de bronze. En cas de victoire, ce serait le quatrième podium des Bleus à l'Euro (avec l'argent de 2010 et le bronze de 2014). Mais attention à la Finlande, nation majeure du football américain en Europe, qui compte cinq titres continentaux et avait terminé en bronze lors de la dernière édition. Les chances tricolores de monter à nouveau sur le podium reposent en partie sur trois joueurs majeurs.

Rémi Bertellin, l'atout efficacité

Bertellin (27 ans) a pris part cette année à la première saison de l'European League of Football (ELF), un Championnat semi-professionnel de huit équipes (six en Allemagne, plus Wroclaw, en Pologne, et Barcelone). Sous les couleurs des Barcelona Dragons, le wide receiver français s'est distingué avec 750 yards et sept touchdowns, en seulement 47 réceptions. Ce qui lui a valu de figurer dans la All-Star Team de l'ELF. Mais ça n'a pas permis aux Dragons de flamber. La franchise espagnole n'a en effet gagné que trois matches sur dix.

Auparavant, Rémi Bertellin avait découvert le football américain avec les Météores de Fontenay-sous-Bois, en région parisienne. Il a ensuite joué pour la prestigieuse université canadienne de McGill (à Montréal), connue pour avoir disputé un des premiers matches de l'histoire du football américain, en 1874.

Pierre Courageux, l'atout expérience

L'un des vétérans de la sélection et aussi un véritable globe-trotter. Formé chez les Caïmans du Mans, Courageux (30 ans) a ensuite joué en Allemagne, en Suède et en Finlande. Et le safety a également été de l'aventure de l'ELF, avec les Wroclaw Panthers, atteignant les demi-finales. Courageux est international depuis 2014. Il a notamment fait partie de l'équipe de France qui avait décroché la médaille d'or aux Jeux Mondiaux en 2017.

En revanche, il avait dû faire l'impasse sur le Championnat d'Europe 2018, où les Bleus avaient été sacrés pour la première fois de leur histoire (victoire 28-14 sur l'Autriche en finale). Le match contre la Finlande sera donc l'occasion pour lui de gagner une deuxième médaille de bronze à l'Euro après celle de 2014.

lire aussi
Podcast : les Français rêvent toujours de NFL

Adel Bafdile, l'atout local

Adel Bafdile est jeune (23 ans), mais a déjà un riche parcours. Le cornerback a commencé le football américain aux Molosses d'Asnières, avant de prendre, lui aussi, la direction du Canada. Bafdile a joué aux Faucons de Montmorency, l'équipe d'une université de Laval (Québec). Sous le maillot bleu, il a été le grand artisan de la qualification pour les demi-finales de la Ligue des nations face à la Serbie (13-7), en novembre 2019, avec trois interceptions, dont une pour un touchdown, et un retour de coup de pied de près de 80 yards.

Après son séjour canadien, Bafdile est revenu aux Molosses. Mais l'absence de Championnat de France, en raison de la pandémie de Covid-19, l'a envoyé à l'aventure. Le jeune homme a rejoint les Kuopio Steelers, en Finlande, cette année. Il y a été champion et MVP de la finale. Nul doute qu'il en a profité pour repérer ceux qui seront ses adversaires cet après-midi.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles