Foot US - NFL - Focus sur le poste de cornerback, rouage clé d'une défense de NFL

·3 min de lecture

Mis en valeur par Trevon Diggs, auteur de deux interceptions dimanche, les cornerbacks possèdent un rôle clé en NFL. Focus sur un poste aussi important que spectaculaire.

Dans la nuit de dimanche à lundi, Trevon Diggs a fait sensation. Face à son ancien coéquipier de l'université d'Alabama, Mac Jones, le jeune cornerback de Dallas (24 ans) a réalisé deux interceptions, dont une qu'il a convertie en touchdown, enregistrant son deuxième « pick-6 » de la saison. Fort de cette performance, Diggs a conclu un sixième match consécutif avec au moins une interception au compteur.

Il est seulement le deuxième joueur de l'histoire à y parvenir dans l'ère du Super Bowl, après Brian Russell, le safety des Vikings, en 2003. Si les receveurs font souvent partie des grandes figures de la ligue (Hill, Brown, OBJ...), leurs Némésis, les cornerbacks, possèdent eux-aussi un rôle décisif au sein des défenses de NFL.

lire aussi
Les résultats de la saison NFL 2021-2022

« Le premier pas est crucial »
La mission principale du cornerback est une mission de traque : coller au receveur adverse pour l'empêcher de se démarquer, donc de servir de cible à son quarterback. Pour anéantir une passe, il peut se contenter d'une simple déviation, en effleurant le ballon, ou réussir l'action reine : une interception. Mais avant de se lancer dans un ballet aérien, le cornerback doit être en mesure de s'approcher de son vis-à-vis pour pouvoir intervenir.

Toute la difficulté du poste réside alors dans le temps de retard qu'il possède sur le receveur, maître de sa course et de son tracé. Un désavantage qu'il faut combler avec des atouts de vitesse et de réactivité, le tout sans provoquer le moindre contact. Dans un article publié en 2016 par The Players'Tribune, Richard Sherman, actuel cornerback des Buccaneers, définissait la situation ainsi : « Si ta lecture est mauvaise et que tu pars du mauvais côté, tu es foutu. Tu auras beaucoup trop de terrain à rattraper. Donc le premier pas instinctif est crucial. »

lire aussi
Les classements de la NFL

Un poste pour couteau-suisse
Pour remplir son rôle au mieux, le cornerback se doit d'être un véritable athlète, extrêmement mobile, rapide, et solide sur ses appuis. Le gabarit type à ce poste correspond à une taille d'1,80 m pour un poids d'environ 90 kg. Un profil polyvalent qui permet également au cornerback de se voir confier d'autres rôles sur le terrain.

En cas de défense en « blitz » (montée de plusieurs joueurs sur le QB), il peut ainsi aller tenter un « sack », en fondant dans la poche de protection adverse. Dans un autre registre, le cornerback est également un client intéressant pour le retour de punt, de par sa qualité de course. « C'est un poste qui offre du recul, expliquait pendant l'intersaison Isaiah Oliver, joueur des Falcons. Il apporte une meilleure compréhension de toute la défense. Et quand vous comprenez tous ses rouages, c'est assez simple. Il suffit de jouer au football. »

lire aussi
À la découverte des « Special Teams » de NFL

Les grands cornerbacks de l'histoire
Vainqueur du Super Bowl avec San Francisco en 1994, puis l'année suivante avec les Cowboys, Deion Sanders est considéré comme le meilleur cornerback de l'histoire de la NFL. Auteur de 53 interceptions dans sa carrière, loin du total de Paul Krause (81), l'Américain détient en revanche le record de yards parcourus par interception (25 en moyenne). À la fin des années 90, Rod Woodson s'est aussi fait un nom à ce poste. Reconnu pour sa polyvalence, il cumulait aptitudes à la course, au plaquage, et à l'interception. Ses 12 « pick-6 » en carrière n'ont jamais été égalés.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles