Foot US - NFL - Green Bay, Tampa Bay et Kansas City sont les favoris des play-offs de la NFL

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·6 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Kansas City Chiefs
    Kansas City Chiefs
    En directAujourd’huiDemaincontre--|
  • Tampa Bay Buccaneers
    Tampa Bay Buccaneers
    En directAujourd’huiDemaincontre--|

Le premier tour des play-offs de la NFL débute samedi. Douze équipes seront sur le pont. Les Green Bay Packers, les Tampa Bay Buccaneers et les Kansas City Chiefs sont les principaux candidats pour une place au Super Bowl.

Tampa Bay candidat au doublé mais diminué
Les Tampa Bay Buccaneers, champions en titre, ont Tom Brady avec eux. Rien que pour ça, ils sont parmi les favoris pour remporter à nouveau le Super Bowl. Et il y a aussi Rob Gronkowski, le fidèle compagnon de route de Brady. En play-offs, les deux compères s'entendent comme larrons en foire. Ensemble, ils y ont combiné 14 touchdowns. Mais Tampa Bay aborde les play-offs avec plusieurs joueurs blessés. La saison du receveur Chris Godwin est terminée (blessure à un genou). Samedi, le coureur Leonard Fournette (ischio-jambier) et le linebacker Lavonte David (pied) étaient toujours sur la liste des joueurs indisponibles. Sans oublier qu'Antonio Brown a été licencié. Les Tampa Bay Buccaneers sont humains finalement et joueront dimanche (19 heures, heure française) contre les Philadelphia Eagles.

lire aussi
Le tableau des play-offs

Green Bay et Kansas City ont la main
Les Green Bay Packers et les Kansas City Chiefs apparaissent comme les équipes les mieux armées dans leur conférence respective. N°1 de la NFC, Green Bay entrera en scène au deuxième tour des play-offs. Le quarterback Aaron Rodgers a encore livré une magnifique saison et son entente avec le receveur Davante Adams a été parfaite. Le principal adversaire de Green Bay sera peut-être lui-même. Cela fait 12 ans que les Packers n'ont plus joué le Super Bowl et l'avantage du terrain, qu'ils auront tout au long des play-offs, ne joue plus en leur faveur (50 % de victoires à domicile seulement depuis 20 ans).

Champions il y a deux ans, finalistes l'année dernière, les Kansas City Chiefs ont tous les atouts pour revenir en finale. Après un début de saison difficile, ils ont gagné neuf de leurs 10 derniers matches. L'attaque, emmenée par Patrick Mahomes, est toujours excellente, mais surtout la défense a brillé dans la deuxième partie de saison et est pour beaucoup dans la remontée des Chiefs. Après, tout n'est pas parfait non plus. Kansas City a concédé beaucoup de pertes de balle (Mahomes a ainsi été intercepté 13 fois, son plus mauvais total depuis son entrée en NFL). La défense s'est essoufflée en fin de saison régulière, et Tyreek Hill et Travis Kelce, les deux cibles préférées de Mahomes, ont été touchés. Dimanche, les Chiefs recevront Pittsburgh.

Dallas, Los Angeles et Arizona outsiders
Les Dallas Cowboys ont réalisé leur meilleure saison régulière depuis six ans et possèdent de très belles individualités en attaque (Dak Prescott, Ezekiel Elliott, CeeDee Lamb, Amari Cooper). Quelques bémols toutefois. Prescott a surtout été efficace en première partie de saison et Elliott a été loin de son meilleur niveau. Les Cowboys comptent également une excellente défense, n°1 en turnovers, avec le jeune linebacker Micah Parsons (22 ans), révélation de la saison, et le cornerback Trevon Diggs. Dimanche (22h30), Dallas accueillera San Francisco.

Les Los Angeles Rams vont entrer en play-offs avec un redoutable duo dans le jeu aérien : le quarterback Matthew Stafford et le receveur Cooper Kupp, n°1 de la saison. Bon nombre de joueurs ayant participé au Super Bowl il y a trois ans sont encore là, et l'équipe regorge de talents (O. Beckham, A. Donald, V. Miller, J. Ramsey...). Mais attention : Stafford a baissé de régime en deuxième partie de saison et il n'a jamais connu la réussite en play-offs (aucune victoire). Los Angeles recevra Arizona lundi.

Les Arizona Cardinals avaient démarré la saison tambour battant, en gagnant leurs sept premiers matches. La suite a été beaucoup plus laborieuse, et la franchise de Phoenix ne jouera du coup aucun match à domicile durant les play-offs. C'est pourtant là que la chance de Kyler Murray et de ses partenaires réside. Les Cardinals ont en effet gagné huit fois en neuf déplacements cette saison.

lire aussi
Le bilan de la saison régulière

Qui sera en finale de la conférence AFC ?
Si Kansas City paraît avoir une petite longueur d'avance dans la conférence AFC, de nombreuses autres équipes ont des arguments à faire valoir. À commencer par les Tennessee Titans, n°1 de la conférence et donc qualifiés d'office pour le deuxième tour des play-offs. La franchise de Nashville a en plus réussi cette performance, en se passant, en deuxième partie de saison, de son coureur Derrick Henry, blessé à un pied. Les Titans présentent une équipe homogène et ont une bonne défense. Mais leur moyenne de points marqués a chuté, depuis l'absence de Henry et, en seconde partie de Championnat, Tennessee n'a affronté aucune des grosses cylindrées de la NFL. Reste que Henry est espéré pour les play-offs, ce qui pourrait donner davantage de force aux Titans.

Les Cincinnati Bengals vont aborder les play-offs avec une attaque jeune et spectaculaire. Après une première saison pro gâchée par une blessure, le quarterback Joe Burrow a confirmé tout le bien qu'on pensait de lui. Et il a été très bien entouré par le coureur Joe Mixon et les receveurs Ja'Marr Chase et Tee Higgins. Burrow doit toutefois composer avec une ligne offensive moyenne, et la défense n'est pas à la hauteur non plus. Les Bengals ont également un gros challenge à relever en play-offs. Cela fait en effet 32 ans qu'ils n'ont plus gagné une rencontre en phase finale. Ils accueilleront samedi (22h30) les Las Vegas Raiders.

Après une très belle saison 2020 (finale de conférence), les Buffalo Bills ont alterné le chaud et le froid cette année. S'ils ont réussi à battre Kansas City en début de Championnat, ils ont surtout vaincu des équipes relativement faibles ou qui utilisaient un quarterback remplaçant. Le QB Josh Allen, après un bon départ, a concédé beaucoup d'interceptions en seconde partie de saison. Mais il a quand même lancé pratiquement autant de yards et de touchdowns qu'en 2020, année où il avait été All-Star. Allen s'est également montré à l'aise comme coureur. Et son tandem avec le receveur Stefon Diggs continue de fonctionner. Buffalo a surtout la meilleure défense de la saison (n°1 au nombre de yards concédés et de points encaissés). Mais elle devra faire sans le cornerback Tre'Davious White, blessé à un genou. Samedi, Buffalo accueillera New England.

lire aussi
Les classements

Un nouvel exploit pour Belichick et les Patriots ?
Deux ans après le départ de Tom Brady, les New England Patriots ont pansé leurs plaies. Ils ont retrouvé le chemin des play-offs, avec un quarterback rookie (Mac Jones) et de bons défenseurs (Matthew Judon et J.C. Jackson). A priori, ça semble un peu juste pour espérer aller loin en phase finale. Mais Bill Belichick, l'entraîneur aux six victoires au Super Bowl, est toujours aux commandes de l'équipe. Trouvera-t-il une formule magique pour faire briller à nouveau les Patriots ? Après tout, New England a battu Tennessee et Buffalo durant la saison régulière. Et, il y a 20 ans, avec un jeune quarterback inconnu, Belichick avait emmené son équipe au Super Bowl. Le quarterback, c'était Tom Brady, et les Patriots avaient été sacrés champions.

lire aussi
Toute l'actualité des play-offs

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles