Foot US - NFL - Kansas City remporte le choc, New England éliminé des play-offs, les New York Jets gagnent enfin

L'Equipe.fr
·8 min de lecture

Kansas City a remporté le choc face à New Orleans, les New England Patriots n'iront pas en play-offs après s'être inclinés face à Miami, les New York Jets remportent leur premier match de la saison face aux Los Angeles Rams... Voici les faits marquants de la 15e journée de NFL. Le match : Kansas City Chiefs - New Orleans Saints, 32-29 Diminués en attaque, les New Orleans Saints ont fait plus que de l'opposition ce dimanche face à la meilleure équipe de la ligue. Mais comme souvent cette saison, ce sont bien les Chiefs qui repartent avec la victoire. Et même si le score semble serré, Kansas City et Patrick Mahomes (26/47, 254 yards et 3 TDs + 7 courses pour 37 yards) n'ont jamais semblé être en danger.

Ce match marquait d'abord le retour de Drew Brees après son absence de quelques semaines pour une blessure aux côtes. D'abord hors rythme, Brees est monté en force au fil du match et finit avec une copie correcte : 15/34, 234 yards, 3 TDs et 1 INT. Mais c'est surtout la défense qui tient les Saints dans la rencontre, n'encaissant « que » deux touchdowns en première mi-temps. Une bombe de Brees de 51 yards vers Emmanuel Sanders (4 réceptions et 76 yards) qui met Taysom Hill en bonne position pour le premier touchdown des locaux suivie par un safety qui permet aux Saints de recoller à 5 points de Kansas City à la mi-temps.

Sauf que, comme souvent, les Chiefs vont accélérer au bon moment. Après un touchdown à la passe de Latavius Murray de 24 yards, les Saints passent devant (15-14).

La réponse est immédiate. Patrick Mahomes trouve Mecole Hardman (21-15) et, en début de quatrième quart-temps, les Chiefs profitent de l'absence du pass-rusheur et envoient Le'Veon Bell (15 courses, 62 yards et 1 TD) au touchdown (15-29). Les Saints ne reviendront plus.

12 Les New England Patriots seront privés des play-offs pour la première fois depuis 2008. Les Miami Dolphins ont mis fin à 12 ans de participations consécutives en phases éliminatoires en battant les hommes de Bill Belichick 22-12. La dernière fois que la franchise du Massachusetts avait manqué les play-offs, c'était la saison durant laquelle Tom Brady s'était gravement blessé. Cette saison, ce dernier n'est plus là non plus et les Patriots vont vraisemblablement terminer avec un bilan négatif pour la première fois depuis 2000. C'est la fin d'une ère de domination à Boston.

L'action : le premier touchdown de Dez Bryant depuis 2017 La belle histoire de ce dimanche, ce sont les retrouvailles de Dez Bryant avec la endzone, qu'il n'avait pas trouvée depuis 2017 ! Le receveur de 32 ans met fin à une disette de 3 ans notamment due à de graves blessures qui l'ont empêché de jouer la moindre rencontre lors des saisons 2018 et 2019. Ce touchdown fait partie des trois lancés par son quarterback Lamar Jackson (17/22, 243 yards, 3 TD, 1 Int, 1 TD au sol) lors de la facile victoire des Baltimore Ravens face aux faibles Jacksonville Jaguars sur le score de 40-14. C'est la troisième victoire consécutive de Baltimore qui s'est très bien replacé dans la course aux play-offs.

Les Jets gagnent enfin Première victoire de la saison pour New York ! Et pas face à n'importe qui puisque les Jets nt battu une décevante équipe des Rams, une défaite importante dans la course au titre de division puisque son adversaire direct, Seattle, s'est lui imposé. Au final, l'équipe de New York l'emporte 23 à 20 avec un bon Sam Darnold (22/31, 207 yards, 1TD) à la passe et une défense qui a su réaliser l'action décisive de la rencontre en stoppant les Rams sur une 4 & 4 à quelques minutes de la fin du match.

Néanmoins, même si cette victoire évite aux Jets l'humiliation ultime de la saison à 0-16, New York possède maintenant le même bilan que Jacksonville et n'est ainsi plus certain de décrocher le premier pick de la draft 2021 promis à Trevor Lawrence, le quarterback pépite de Clemson.

NFC Ouest : Seattle et Arizona s'imposent Les Seattle Seahawks se sont imposés 20-15 face à la Washington Football Team. Mené de 17 points à l'entrée du quatrième quart-temps, Washington est passé tout près d'un superbe retour dans cette rencontre. Après avoir inscrit deux touchdowns dans les quinze dernières minutes, Washington a eu une balle de match pour passer devant qu'ils n'ont pas réussi à convertir. Les Seahawks ont finalement tenu bon, mais Russell Wilson (18/27, 121 yards, 1 TD et 1 INT + 6 courses pour 52 yards) et ses coéquipiers se sont fait peur jusqu'au bout. lire aussi Classements Avec ce succès, Seattle décroche son ticket pour les play-offs. Washington reste premier de sa division mais avec une seule victoire d'avance sur Dallas et les New York Giants à deux journées de la fin de la saison régulière.

Avec la défaite surprise des Los Angeles Rams, ce sont les Arizona Cardinals qui ont réalisé la bonne opération du jour. En battant les Philadelphia Eagles 33-26, Arizona revient à une victoire des Rams et fait un grand pas vers les play-offs. Rapidement devant de 16 points, les Cardinals ont dû batailler jusqu'au bout notamment car, en face, Jalen Hurts (23/39, 338 yards, 63 yards au sol, 4 TD) a brillé, mettant définitivement Carson Wentz sur le banc.

Sauf que l'absence de Darius Slay, le cornerback fétiche des Eagles, a trop pesé face aux superbes receveurs des Cardinals, à commencer par DeAndre Hopkins (169 yards, 1 TD) qui a réalisé un match monstre et inscrit le touchdown de la gagne. Kyle Murray a lui aussi été impressionnant (27/36, 406 yards, 29 yards au sol, 4 TD 1 INT).

Et aussi... Cleveland est presque en play-offs, une première depuis 2002, après sa victoire 20-6 face aux New York Giants. Les Dallas Cowboys peuvent encore rêver du titre de division de la NFC Est après sa victoire 41-33 face aux San Francisco 49ers, mais pour ça il faudra gagner leurs deux dernières rencontres. Pour la première fois depuis 2013, Chicago enchaîne trois rencontres consécutives en marquant 30 points ou plus. Cette fois-ci, les Bears ont battu les Minnesota Vikings 30-27, portés par un superbe David Montgomery (32 courses, 146 yards, 2 touchdowns ; 1 réception, 16 yards) qui a fait la misère à la défense des Vikings.

Les Tampa Bay Buccaneers se sont imposés dans la difficulté 31-27 face à des Atlanta Falcons déjà éliminés des play-offs. Menés 17-0 à la mi-temps, Tampa Bay et Tom Brady (31/45, 390 YDS, 2 TD) se sont bien repris et se rapprochent un peu plus des play-offs en NFC. Les Titans de Tennessee ont croqué les Lions de Detroit 46-25 grâce à un duo Ryan Tannehill (21/27, 273 yards, 3TDs à la passe, 21 yards, 2 TDS à la course) - Derrick Henry (24 courses pour 147 yards et 1 touchdown) qui monte en puissance. Les Indianapolis Colts se sont eux aussi imposés de justesse 27-20 face aux Houston Texans grâce à un touchdown de Zach Pascal à moins de deux minutes de la fin. Avec ces victoires, Tennessee et Indianapolis possèdent un bilan de 10 victoires pour 4 défaites et les play-offs sont presque assurés.

lire aussi Le calendrier NFL