Foot US - NFL - Les plus mauvais débuts de saison des 20 dernières années en NFL

L'Equipe.fr
·5 min de lecture

Après neuf journées durant la saison 2020, les New York Jets n'ont toujours pas gagné une rencontre. C'est l'occasion de revenir sur les pires démarrages en NFL de ces 20 dernières années.

La saison NFL bat son plein. Toutes les équipes se sont imposées au moins une fois cette saison... sauf une. Pas loin de battre les Patriots lundi dernier, les New York Jets sont néanmoins toujours sans victoire (neuf défaites).

Il leur reste sept matches pour décrocher un succès et ne pas devenir la cinquième équipe de l'histoire de la NFL, depuis l'après-guerre, à finir une saison complète sans aucune victoire (voir plus bas). Si leur début de saison est déjà un des plus accablants de ces 20 dernières années, il y a cependant déjà eu pire.

lire aussi
Classements

Les San Diego Chargers de 2000 : démarrage en 0-11, bilan final : 1-15
En 2000, les Chargers étaient encore à San Diego et leurs fans allaient être témoin de la plus mauvaise saison de leur équipe à ce jour. Cette année-là, la franchise californienne a perdu ses 11 premières rencontres, avant de finalement battre les Kansas City Chiefs, lors de la semaine 13, d'un petit point (17-16).

Un point important puisqu'il a permis aux Chargers de remporter leur seule victoire cette saison, et d'éviter d'être la première équipe à présenter un bilan de 0 victoire et 16 défaites en saison régulière. Détail curieux : Mike Riley, le coach de San Diego cette année-là, fut reconduit la saison suivante. Comme quoi, une simple victoire peut parfois suffire.

Les Miami Dolphins de 2007 : démarrage en 0-13, bilan final : 1-15
Les Dolphins ont, eux aussi, été proches de devenir la première équipe à finir la saison avec un bilan de 0 victoire pour 16 défaites. Mais, lors de l'antépénultième rencontre de la saison, une victoire en prolongation face aux Baltimore Ravens (22-16) a permis à Miami et ses fans d'éviter l'humiliation ultime.

Néanmoins, cette saison restera la pire dans l'histoire de la franchise floridienne. Cette année-là, les Dolphins furent la troisième équipe ayant concédé le plus de points, et la deuxième équipe avec le pire différentiel de points.

Les Detroit Lions de 2008 : démarrage... et bilan final, 0-16
Vous l'attendiez, c'est enfin arrivé. Les Lions de 2008 ont été les premiers à réaliser une saison complète sans victoire, depuis l'instauration de la saison à 16 matches, en 1978. Les Detroit Lions de 2008 sont souvent décrits comme la pire équipe que la NFL ait jamais connue.

La saison de Detroit fut catastrophique de bout en bout. Les Lions ont encaissé en moyenne 32 points par match, pour seulement 16 points marqués. Ils ont également perdu plus de la moitié de leurs rencontres par un déficit de 10 points ou plus.

Les Indianapolis Colts de 2011 : démarrage en 0-13, bilan final : 2-14
Une blessure et tout s'écroule. En 2011, Peyton Manning, le quarterback star d'Indianapolis, se blesse au cou et manque l'intégralité de la saison. Les Colts, vainqueurs de leur division la saison précédente, vont commencer leur Championnat sur un terrible 0-13. Cette année-là, ils deviennent l'une des cinq plus mauvaises attaques de la NFL, alors qu'ils étaient une des trois meilleures, la saison précédente...

La défense d'Indianapolis, elle, bat un record, en laissant les quarterbacks adverses compléter 71,2 % de leurs passes. Cette saison marquera la fin de l'ère Manning, puisque ce dernier quittera la franchise à la fin du Championnat. Seul point positif : l'horrible bilan des Colts leur offre le premier choix de la draft et leur permet de sélectionner le quarterback Andrew Luck. De quoi entamer l'après Manning avec sérénité.

Les Cleveland Browns 2017 : démarrage... et bilan final, 0-16
Les Browns, qui, dans les années 2010, n'ont participé à aucune campagne de play-offs et n'ont jamais fini une saison avec un bilan positif, ont touché le fond en 2017, en perdant l'intégralité de leurs rencontres, rejoignant ainsi les Detroit Lions de 2008. Deux défaites en prolongation, face aux Titans (12-9) et aux Packers (27-21), hanteront les fans des Browns, tant une victoire aurait évité à leur équipe de rentrer dans l'histoire, dans le mauvais sens du terme.

Cette « winless season » pendait au nez de Cleveland qui, un an plus tôt, avait évité l'humiliation en battant les San Diego Chargers (20-17) lors de l'avant derrière journée, finissant ainsi la saison avec un bilan de 1-15, après avoir démarré sur un 0-14. Il faudra attendre le 20 septembre 2018 pour voir les Browns gagner de nouveau un match, soit 635 jours sans victoire pour la franchise de l'Ohio !

Et aussi...
Les Detroit Lions ont commencé la saison 2001 sur un 0-12, avant de remporter deux rencontres et de finir avec un bilan de 2-14. En 2014, les Oakland Raiders ont débuté sur un médiocre 0-10, mais ont terminé de manière plus équilibrée (3-3). Les Cincinnati Bengals, en 2019, ont démarré leur saison avec 11 défaites consécutives. Ils sont cependant parvenus à remporter deux matches par la suite.

Avant les Lions 2008 et les Browns 2017, trois autres équipes ont fini une saison sans victoire. En 1960, les Dallas Cowboys, qui débutaient en NFL, ont terminé avec 11 défaites et un match nul. Les Tampa Bay Buccaneers ont vu le jour en 1976. Lors de leur saison inaugurale, ils ont perdu leurs 14 rencontres. Pire encore, lors de la saison suivante, ils ont dû attendre le 13e match pour enfin signer une victoire en NFL, mettant ainsi fin à une série de 26 défaites consécutives.

Enfin, en 1982, les Colts, alors basés à Baltimore, ont perdu huit rencontres et concédé un résultat nul, au cours d'une saison amputée de près de la moitié de ses matches par une grève des joueurs.