Foot US - NFL - Qui sont les meilleurs joueurs défensifs de la saison NFL ?

L'Equipe.fr
·7 min de lecture

Les play-offs approchent. Si les joueurs offensifs, surtout les quarterbacks, sont les plus souvent cités dans la réussite d'une équipe, les défenseurs sont également décisifs. Voici ceux qui brillent le plus cette saison.

En NFL, l'attaque est souvent glorifiée au détriment de la défense. Deux défenseurs seulement ont remporté le trophée de MVP de la saison, parmi les 59 décernés (Alan Page en 1971 et Lawrence Taylor en 1986). Cette saison encore, un joueur offensif devrait repartir avec le trophée ultime . Ce qui n'empêche pas de passer en revue les meilleurs défenseurs actuels et de distinguer le favori pour remporter le trophée de Defensive Player of the Year.

5) Xavien Howard (CB - Miami Dolphins)
31 plaquages, 12 passes défendues, 6 interceptions

Xavien Howard est en train de devenir le cauchemar des quarterbacks. À 27 ans, le cornerback de Miami est enfin épargné par ses problèmes aux genoux, qui lui ont déjà fait manquer 24 rencontres, dont 11 en 2019. En 10 matches cette saison, il comptabilise déjà 6 interceptions, meilleure marque de la ligue à égalité avec J.C Jackson (New England). De plus, les quarterbacks ont un taux de 48,9 % de passes complétées, quand Howard est le défenseur le plus proche du receveur visé.

Xavien Howard est aussi un joueur qui fait gagner grâce à ses actions, comme ce fut le cas lors de la victoire des Dolphins face aux Los Angeles Chargers (29-21), lors de la neuvième journée, quand il a brillamment intercepté Justin Herbert dans le quatrième quart-temps, permettant à Miami de reprendre le ballon et de marquer un touchdown sur la possession suivante. Cela a ainsi mis fin aux espoirs de come-back de la franchise californienne.

Howard est le meilleur joueur des Miami Dolphins cette saison et sa réussite explique notamment le surprenant bilan de 6 victoires et 4 défaites de la franchise de Floride, qui pourrait se qualifier pour les play-offs, pour la première fois depuis 2016.

4) Budda Baker, SS (Arizona Cardinals)
78 plaquages, 2 sacks, 1 fumble forcé, 4 passes défendues, 2 interceptions

Après une saison 2019 exceptionnelle, Budda Baker est en train de réaliser un exercice 2020 sur les mêmes bases, voire encore meilleur. Il est devenu en octobre le quatrième joueur des Cardinals à remporter une récompense mensuelle en étant désigné NFC Defensive Player Of Month. L'impact statistique de Baker est indéniable : 78 plaquages dont deux sacks font de lui le meilleur safety actuel de la ligue. Bakker s'est même permis cette saison de réaliser la première interception de sa carrière.

Ancre de la défense des Cardinals, son importance est surtout mesurable, quand il est absent, comme ce fut le cas lors de la 4e journée, où, de retour d'une opération à un pouce, Budda Baker était resté sur le banc et avait vu son équipe sombrer défensivement. Ce jour-là, les Cardinals avaient encaissé 31 points et concédé 444 yards (contre 367 en moyenne cette saison) face à une équipe des Carolina Panthers, pourtant moyenne offensivement.

Depuis, avec le retour de Baker dans ses rangs, les Cardinals n'ont jamais concédé plus de 400 yards sur un match (sauf lors de la rencontre face aux Seahawks, qui était allée en prolongation).

3) Myles Garrett, DE (Cleveland Browns)
31 plaquages, 9,5 sacks, 4 fumbles forcés, 2 fumbles recouverts

Lors de la saison 2019, Myles Garrett fonçait tout droit vers le trophée de défenseur de l'année, avant d'être suspendu pour une durée indéterminée, à la suite d'une énorme bagarre durant un match. De retour cette saison, Garrett est toujours aussi fort. Avec Trey Hendrickson (New Orleans), il est le joueur ayant réalisé le plus de sack (9,5). Mais, à la différence de Hendrickson, Garrett ne possède pas une forte défense autour de lui et est ainsi constamment ciblé par la ligne offensive adverse.

Myles Garrett a aussi forcé 4 fumbles cette saison et en a récupéré deux, prouvant qu'il est capable de changer le cours d'un match par son seul talent. Sa performance lors de la 4e journée face aux Dallas Cowboys, où il avait martyrisé la ligne offensive et le quarterback Dak Prescott, finissant la rencontre avec 3 plaquages, 2 sacks, un fumble forcé et la victoire, fut mémorable.

Garrett est un des artisans du surprenant bilan des Cleveland Browns (7 victoires, 3 défaites), qui, à l'heure actuelle, leur permettrait de participer aux play-offs. Seul bémol : il a raté la dernière rencontre face aux Eagles et sera de nouveau absent ce dimanche, face aux Jaguars, pour cause de Covid-19. Ces absences pourraient lui coûter cher en fin de saison, quand il faudra décerner le trophée de meilleur défenseur.

2) T.J. Watt (LB - Pittsburgh Steelers)
32 plaquages, 9 sacks, 6 passes défendues, 1 interception

La défense est une qualité qui coule dans le sang des Watt. J.J., le defensive end de Houston, a déjà remporté le titre de meilleur défenseur de la saison à trois reprises. Et T.J., son frère cadet, le linebacker de Pittsburgh, est en lice pour ramener un quatrième trophée au domicile familial. Il est le meilleur joueur défensif de la meilleure équipe de la ligue. Avec un bilan de 10 victoires en autant de rencontres, les Pittsburgh Steelers dominent pour l'instant la saison régulière.

Si l'attaque fait son boulot, c'est surtout la défense, quatrième en termes de yards concédés par match (306,9), qui a fait la différence. Les Steelers n'ont également jamais encaissé plus de 30 points durant une rencontre cette saison, et ont, à trois reprises, limité leur adversaire à 10 points ou moins. De son côté, T.J. Watt possède avec 9 sacks la troisième meilleure marque de la ligue, tout en ayant contré 6 passes et réalisé 1 interception.

Si Pittsburgh reste invaincu, T.J Watt aura un CV massif pour prétendre au titre de défenseur de l'année. Il lui manque cependant quelques fumbles, une action qu'il n'a toujours pas réalisée cette saison, pour avoir une ligne statistique proche de la perfection. Mais il est capable de corriger cela, puisqu'en 2019 il avait forcé 8 fumbles et en avait récupéré 4.

1) Aaron Donald, DT (Los Angeles Rams)
26 plaquages, 9 sacks, 3 fumbles forcés, 1 fumble recouvert

Si T.J Watt est le meilleur défenseur de la meilleure équipe de la ligue, Aaron Donald est, lui, le meilleur joueur de la meilleure défense actuelle. Avec 291,9 yards concédés par match, les Los Angeles Rams sont la défense à craindre en NFL. C'est également la deuxième équipe, au niveau des points encaissés (19,2 pts en moyenne par match).

Déjà vainqueur du trophée de meilleur défenseur en 2017 et 2018, Aaron Donald est toujours aussi impressionnant. Avec 9 sacks réalisés, il suit de près Myles Garrett et Trey Hendrickson. Donald a par ailleurs réalisé une des performances défensives de la saison, en atomisant la ligne offensive de la Washington Football Team lors de la 5e journée (victoire de Los Angeles, 30-10). Aaron Donald avait fini la rencontre avec 4 plaquages, 1 fumble et 4 sacks !

À 29 ans, le defensive tackle des Rams est toujours au sommet de sa carrière et n'a pas l'air de ralentir. La bonne saison de son équipe lui permet de prétendre au titre de meilleur défenseur de la saison. Avec sept victoires pour trois défaites, Los Angeles est en effet très bien placé pour participer aux play-offs.

La course pour le titre de Defensive Player of the year risque d'être serrée jusqu'au bout. Garrett, Watt et Donald sont au coude à coude avec des statistiques très proches. Le bilan de leur équipe risque de les départager, si aucun ne se démarque lors des dernières journées de la saison régulière.