Foot US - NFL - New Orleans, Kansas City, Buffalo... Ce qu'il faut retenir de la 9e journée de NFL

L'Equipe.fr
·9 min de lecture

New Orleans humilie les Buccaneers de Brady, Kansas City continue sa folle série, Buffalo s'impose face aux Seahawks au terme d'un match dantesque... Voici les faits marquants de la 9e journée NFL. Le match : Tampa Bay Buccaneers - New Orleans Saints, 3-38 Le choc entre les deux cadors de la division NFC Sud a été un match à sens unique, les Saints ne laissant aucune chance aux Buccaneers. La rencontre était pliée à la mi-temps, 31-0 en faveur de New Orleans qui a rappelé à Tampa Bay que les Saints sont bel et bien la meilleure équipe de la division et un favori sérieux à la victoire finale. On attendait ce choc depuis leur première rencontre, lors du match d'ouverture de la saison régulière, avec une victoire 34-23 à la clef pour les NO Saints. Cette fois-ci, le vainqueur est le même mais la manière fut totalement différente avec une victoire écrasante, pleine de maîtrise, des hommes de Drew Brees (26/32, 222 yards, 4 TD). lire aussi Calendrier/Résultats Dès le premier drive, Drew Brees trouve Tre'Quan Smith seul dans la end zone pour le premier touchdown (0-7). Après avoir trouvé Adam Trautman pour le 0-14, Drew Brees en remet une couche la possession suivante, distribuant vers Emmanuel Sanders (4 rec, 38 yards, 1 TD) dans l'en-but. 21-0, les Buccaneers sont déjà hors-jeu.


En face, Tampa Bay compte sur Tom Brady (22/38, 209 yards, 3 int.) pour les remettre vite en course. Mais le quarterback aux six bagues, à l'image de son équipe, a complètement sombré. Intercepté une première fois par un lineman défensif adverse, cette erreur mène directement à un nouveau touchdown des Saints la possession suivante, avec Alvin Kamara (9 courses, 40 yards, 1 TD) qui lui aussi se joint à la danse en portant le score à 28-0. Un field goal et une nouvelle interception de Tom Brady plus tard et les Saint rentrent au vestiaire avec une avance de 31 points ! En 30 minutes, New Orleans a rappelé à tout le monde qui était le patron dans la division NFC sud.

En seconde mi-temps, les Saints se payent le luxe de faire tourner leur effectif. Le quarterback Taysom Hill puis Jameis Winston auront le droit à du temps de jeu. Drew Brees reviendra même dans le quatrième quart-temps scorer un quatrième et dernier touchdown, portant le score à un humiliant 38-0. Si les Saints sont si tranquilles en fin de match, c'est aussi car leur défense n'a jamais faibli. Impressionnante de maîtrise, elle interceptera une troisième fois Tom Brady, chose qui n'était plus arrivée depuis 2011, et ne verra les Buccaneers débloquer leur compteur points qu'en toute fin de match avec un field goal. 38-3, score final. Cette victoire permet aux Saints de consolider leur première place au sein de la NFC sud. Du côté de Tampa Bay, c'est un retour à la réalité pour les hommes de Bruce Arians qui ont encore des choses à améliorer avant de prétendre à la victoire finale en février. lire aussi Classements L'action : le touchdown d'Eric Ebron en fin de match pour garder les Steelers invaincus

Alors que les Cowboys sont devant (19-15) sur la ligne des 4 yards adverse et l'occasion de prendre 11 points d'avance avec 11 minutes à jouer, Garrett Gilbert (21/38, 243 yards, 1 touchdown, 1 interception) commet sa première grosse erreur du match en se faisant intercepter par Minkah Fitzpatrick dans l'end zone des Steelers. Une erreur qui coûte cher pour la franchise texane. D'abord, Ben Roethlisberger réussit à sortir son équipe de son end zone et sécurise un field goal, 19-18. Après une bonne possession défensive des Steelers, Dallas est obligé de punt. Il reste alors assez de temps pour un dernier drive de Big Ben. Finalement, à deux minutes du terme, Ben Roethlisberger trouve Eric Ebron qui, après un super saut au-dessus d'un défenseur des Cowboys, s'enfonce dans l'en-but. 24-19, game over. les Steelers restent invaincus avec huit victoires en autant de matches, meilleur démarrage de leur histoire. 17-1 C'est le bilan des Kansas City Chiefs sur leurs 18 derniers matches, play-offs inclus. Les Chiefs se sont encore imposés ce dimanche, dans la difficulté, face aux Carolina Panthers 33-31. Les Panthers y ont cru jusqu'au bout notamment grâce à un Teddy Bridgewater retrouvé (36/49, 310 yards, 2 TD à la passe, 1 TD à la course), et avec le retour de Christian McCaffrey (151 yards, 2 TD). Sauf qu'en face, les Chiefs possèdent l'arme offensive ultime en football américain. Patrick Mahomes (30/45, 372 yards, 4 TD) a encore brillé et a évité à son équipe une deuxième défaite en 18 rencontres. Les Chiefs sont définitivement les grands favoris à leur propre succession. Le fait : les Bills confirment et s'imposent au terme d'une orgie offensive Josh Allen, le quarterback des Bills, a été resplendissant (QB, 31/38, 415 yards, 3 TD) dans la victoire de Buffalo face aux Seattle Seahawks 44-34. À la mi-temps, les Bills sont devant 24-10 en ayant marqué sur toutes leurs séries offensives, à l'exception d'un field goal manqué à la dernière seconde. En seconde mi-temps, les Bills ont réussi à contenir les Seahawks bien aidés par les erreurs de Russell Wilson (QB, 28/41, 390 yards, 2 TD, 2 INT) qui finit le match avec trois pertes de balle. Le match finit sur le score de 44-34 dans un match où les attaques ont fait le show. C'est une grande victoire pour les Bills qui s'imposent avec grande maîtrise face à un des prétendants à la victoire finale. Avec ce genre de prestation, Buffalo peut commencer à rêver, doucement mais sûrement, à un Super Bowl en février prochain. 31 C'est le nombre de matches consécutifs où les Baltimore Ravens ont scoré 20 points ou plus, un record NFL. Une performance de nouveau réalisée ce dimanche ace aux Indianapolis Colts lors d'une victoire 24-10. Un bon Lamar Jackson (19/23 à la passe, 170 YDS, 58 YDS au sol, 1 TD) mais surtout une grosse défense ont permis aux Ravens de retrouver la confiance après la défaite de la semaine dernière et les péripéties Covid. Et aussi... Les Miami Dolphins ont de nouveau gagné avec Tua Tagovailoa (20/28, 248 yards, 35 yards au sol, 2 TD) à la baguette face aux Arizona Cardinals. Dans une rencontre offensive XXL, les deux équipes ne se sont pas lâchées, chaque équipe ayant l'opportunité de l'emporter. Finalement, alors qu'ils sont devant 31-24 avec un étincelant Kyle Murray (21/26, 283 yards, 106 yards au sol, 4 TD), un superbe drive de 78 yards de Tua Tagovailoa suivi d'un field goal la possession d'après permet aux Dolphins de s'imposer 34-31. Tua Tagovailoa reste invaincu en tant que titulaire en NFL.

Les Las Vegas Raiders ont failli craquer au terme d'une fin de match intense mais ont tenu et sécurisé une importante victoire 31-26 face aux Los Angeles Chargers. Avec cette victoire, les Raiders sont proches de la 7e place qualificative pour les play-offs.

Les Minnesota Vikings enchaînent une deuxième victoire consécutive face à un rival de décision en battant de tristes Detroit Lions 34-20. Les quarterbacks des Lions n'ont pas fait le boulot nécessaire pour pouvoir l'emporter. Matt Stafford (23/32, 211 yards, 1TD, 2 interceptions) a été en grande difficulté en seconde mi-temps. Puis, victime d'une commotion cérébrale, il a dû céder sa place à Chase Daniels (8/13, 94 yards, 1TD, 1 interception), qui a été loin d'être convaincant lui aussi. Les Vikings ont pu de nouveau compter sur un énorme Dalvin Cook (22 courses, 206 yards, 2 TDS ; 2 réceptions, 46 yards) en attaque. Les Vikings se replacent dans la course aux play-offs même si la route vers la postseason est encore très longue pour l'équipe de Mike Zimmer.

Grâce à une défense dominante, les Tennessee Titans ont maté les Chicago Bears 24-17. Ni Ryan Tannehill (10/21, 158 yards, 2 touchdowns) ni Derrick Henry (21 courses, 68 yards) n'ont eu besoin de sortir le grand jeu pour venir à bout des Bears. La défense des Titans à largement fait le boulot et permet de relancer la machine Titans après deux défaites consécutives. Avec la défaite des Colts (5-3), les Titans sont de nouveau les seuls leaders de l'AFC Sud (6-2).

Enfin, à l'extérieur les New York Giants ont décroché leur deuxième victoire de la saison en l'emportant 23-20 face à Washington grâce à une superbe défense.

Les Houston Texans se sont eux aussi imposés à l'extérieur en battant pour la sixième fois consécutive les Jacksonville Jaguars 27-25, plongeant un peu plus l'équipe de Jake Luton dans la crise avec une septième défaite en huit rencontres. Les Flacons d'Atlanta se sont eux imposés à domicile 34-27 face aux Denver Broncos grâce à ses vétérans Matt Ryan (25/35, 284 yards, 3 TDs, 1 int) et Julio Jones (5 rec, 54 yards, 1 TD).