Foot US - Super Bowl - Foot US : comment suivre le Super Bowl pour les nuls ?

L'Equipe.fr
·5 min de lecture

Avec ses règles, ses codes et son rythme uniques, le foot US peut être intimidant à regarder au premier abord. Voici quelques clés pour mieux suivre le déroulement du Super Bowl ce dimanche (23 h 55 sur la chaîne L'Équipe), avant, pendant et après chaque action de jeu.

Que regarder avant la mise en jeu ?
1. La situation : à côté du score, on trouve toujours la tentative (1re, 2e, 3e ou 4e) et le nombre de yards à parcourir (1st & 10 par exemple). On peut aussi évaluer la position sur le terrain (l'angle de la caméra qui avance avec l'attaque est trompeur) grâce au marquage au sol, tous les 10 yards avec une flèche montrant la direction de la endzone la plus proche. Tous ces éléments vont influer sur le choix de jeu et le type d'action (course ou passe). Le jeu au pied (dégagement ou field goal pour marquer trois points) est en général réservé aux quatrièmes tentatives.

2. La composition de l'attaque : une escouade offensive doit aligner cinq joueurs de ligne (les plus lourds, placés sur la ligne de mise en jeu) qui n'ont pas le droit de recevoir le ballon. Hormis cela, tout est possible pour les six autres joueurs, même une (très rare) formation sans quarterback. Trois groupes de joueurs sont utilisés : des coureurs (running back et fullback, à côté ou derrière le quarterback), des receveurs rapprochés (tight-end, aux extrémités de la ligne offensive), plutôt solides, et des receveurs (wide receivers, écartés sur les côtés), plus rapides. La présence de chacun est un indice du choix de jeu ou une volonté de troubler la défense avec une fausse piste.

3. La position du quarterback : avant la mise en jeu, le quarterback a deux positions possibles : collé à son centre qui fait la mise en jeu (« under center ») ou bien reculé de quelques yards (« shotgun »). Généralement, un quarterback en « shotgun » indiquera plutôt un jeu de passe alors qu'une action au sol sera plus attendue quand il est « under center ». Mais là aussi, les entraîneurs aiment joueur sur les apparences trompeuses pour mieux piéger la défense.

lire aussi
Cinq « duels » qui pèseront sur le match

Que regarder pendant l'action ?
1. Où est le ballon ? Cela peut paraître bête mais il est parfois difficile de suivre la balle qui peut passer de main en main rapidement, sans oublier les feintes. 99 % du temps, le cadreur de la télévision suit parfaitement le mouvement et trouve le joueur en possession du ballon qui reste donc au centre de l'image. Il peut aussi être utile de regarder les mouvements des joueurs en général. Par exemple, si plusieurs se jettent au sol, c'est sans doute qu'un fumble (ballon que le porteur laisse tomber au sol) a eu lieu et que la possession de balle peut changer. Contrairement à la plupart des sports, si le ballon sort en touche, la même équipe le conserve.

lire aussi
Kelce et Hill, les autres atouts des Kansas City Chiefs

2. Où est la ligne de première tentative ? Hormis marquer, c'est l'enjeu principal de chaque action de l'attaque : réussir à parcourir ces fameux dix yards pour obtenir une première tentative (1st down) et une nouvelle possibilité d'avancer de 10 yards en quatre tentatives. Depuis des années maintenant, la télévision fait apparaître (seulement pour les téléspectateurs bien sûr) une ligne jaune plus ou moins précise sur son placement. Une deuxième, bleue, est venue s'ajouter pour matérialiser l'endroit où la balle a été mise en jeu. Elle est utile en cas de passe car un quarterback n'a pas le droit de la dépasser s'il veut tenter une passe vers l'avant.

Que regarder à la fin de l'action ?
1. La présence, ou pas, d'un mouchoir jaune : les arbitres, en tenue zébrée, sont huit sur le terrain. En cas de faute, ils lancent un mouchoir jaune (flag) à l'endroit de la faute sans stopper le jeu. Une fois l'action de jeu terminée, l'arbitre principal (avec une casquette blanche) annonce au micro la nature de la faute (avec la gestuelle associée) et la sanction (perte de terrain, de tentative, éventuellement expulsion du joueur). L'endroit où se trouvent les mouchoirs jaunes donne une indication sur la faute en question. Vers la ligne de mise en jeu, il s'agira souvent d'un holding contre l'attaque (un attaquant ayant retenu illicitement un défenseur). Près du quarterback, soit il a été plaqué trop durement (roughing the passer) ou alors il s'est débarrassé du ballon de manière illégale (intentional grounding). Enfin dans la profondeur du terrain, la défense sera la plupart du temps punie pour avoir accroché un attaquant.

lire aussi
Tampa Bay, capitale surprise du sport américain en 2020

2. La présence, ou pas, d'un mouchoir rouge : les entraîneurs ont la possibilité de faire appel à un arbitrage vidéo (sauf sur les fautes). Ils lancent pour cela un mouchoir rouge sur le terrain avant la reprise du jeu. Si la décision de départ est confirmée alors l'équipe qui avait demandé la révision perd un temps mort. Ces mouchoirs rouges sont de plus en plus rares car désormais toutes les actions de marque (touchdowns, coups de pied) ainsi que celle où la possession change de main sont automatiquement revues.

3. L'attitude de l'attaque : de manière classique, en fin d'action, l'attaque voit les onze joueurs se réunir (c'est le huddle), écouter le quarterback transmettre le choix de jeu puis se mettre en place et lancer l'attaque. Mais dans certaines situations (fin de mi-temps et de match ou choix tactique délibéré), une attaque peut jouer en « no huddle ». Dans ce cas, les joueurs vont directement se replacer pour la mise en jeu et le quarterback transmet les informations à la volée pour essayer de gagner du temps. Le rythme du match change alors complètement.