Foot - USA - Des contrats identiques pour les hommes et les femmes en sélection des États-Unis

·1 min de lecture

La Fédération américaine de football va proposer des contrats identiques aux hommes et aux femmes qui jouent en équipe nationale. La Fédération américaine de football a fait savoir ce mardi, dans un communiqué, qu'elle allait proposer des contrats identiques aux hommes et aux femmes qui jouent en équipe nationale. « US Soccer est persuadée que la voie à suivre pour tous ceux qui sont impliqués et pour l'avenir du sport aux Etats-Unis passe par une structure salariale unique pour les deux équipes nationales », a expliqué la Fédération. Elles avaient attaqué leur Fédération en justice La semaine dernière, la présidente de l'US Soccer Cindy Parlow Cone avait déclaré que l'instance souhaitait mettre au même niveau les primes versées aux hommes et aux femmes lors de la Coupe du monde. Il s'agit de la principale revendication des joueuses qui avait décidé, en 2019, d'attaquer en justice leur Fédération qu'elles accusaient de discrimination salariale fondée sur le sexe. Elles réclamaient 66 millions de dollars en arriéré de salaire en vertu de l'égalité de rémunération et de la loi sur les droits civils. Megan Rapinoe et ses coéquipières affirmaient qu'elles n'avaient pas été payées équitablement par rapport aux joueurs de l'équipe nationale masculine. La Fédération a assuré mardi qu'elle ne signerait pas d'accord « qui ne ferait pas l'important pas en avant de l'égalité des primes à la Coupe du monde. » En avril dernier, l'équipe féminine des États-Unis, double championne du monde, avait conclu un accord avec la Fédération américaine (US Soccer) sur les conditions de travail, mais avait décidé de faire appel dans son procès sur les inégalités salariales après avoir été déboutée par un juge fédéral.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles