Foot - USA - Nouvelle accusation de harcèlement sexuel dans le foot féminin nord-américain

·1 min de lecture

Dans The Guardian, une ancienne joueuse accuse l'ex-entraîneur des Vancouver Whitecaps de harcèlement sexuel répété. Une nouvelle affaire dans le foot féminin nord-américain, déjà dans la tourmente après les révélations des comportements abusifs de plusieurs entraîneurs. Le quotidien anglais The Guardian a publié jeudi une enquête visant Hubert Busby Jr, ancien entraîneur des Vancouver Whitecaps (2010-2011) et actuel sélectionneur de l'équipe féminine de Jamaïque. Elle s'appuie notamment sur le témoignage d'une ancienne joueuse, Malloree Enoch, qui accuse le coach canadien de l'avoir harcelée sexuellement lorsqu'il entraînait le club de Vancouver. À l'époque, un groupe de joueuses du club avait également mis en cause le comportement non-professionnel de l'entraîneur. Busby Jr, qui dément tout comportement abusif, sera entendu à ce sujet par son actuel employeur, la Fédération jamaïquaine, la semaine prochaine. lire aussi La ligue féminine américaine (NWSL) au coeur d'un scandale sexuel Cette affaire vient s'ajouter aux nombreuses révélations ces dernières semaines d'agressions sexuelles et de comportements abusifs de la part d'entraîneurs dans le foot féminin nord-américain, en particulier dans la Ligue nord-américaine de football (NWSL). Début octobre, une journée de Championnat avait même été reportée à la suite des révélations d'accusations de comportements sexuels répréhensibles, impliquant notamment des rapports forcés, de la part de l'ancien coach du North Carolina Courage Paul Riley en 2010. D'autres affaires du genre ont été révélées par la suite. Accusée d'inaction, la directrice de la Ligue Lisa Baird avait ensuite démissionné tandis que la NWSL et la FIFA décidaient d'ouvrir des enquêtes après l'enchaînement de ces scandales.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles