Football - Jeux vidéo - Ces sponsors inattendus du jeu vidéo

L'Equipe.fr
A l'instar de la Ligue 1 avec Conforama, voici quelques titres vidéoludiques qui se sont vus apposer le nom d'enseignes que l'on n'attendait pas forcément sur ce terrain...

A l'instar de la Ligue 1 avec Conforama, voici quelques titres vidéoludiques qui se sont vus apposer le nom d'enseignes que l'on n'attendait pas forcément sur ce terrain...Le naming pur et simpleSi voir le nom de Conforama associé à celui de la Ligue 1 a pu surprendre, il en a été de même lorsque Doritos a parrainé un jeu de plateforme indépendant. Fruit d'un concours organisé en 2010 par la marque américaine, le bien nommé Doritos Crash Course reprend le principe de l'émission japonaise Ninja Warrior (adapté l'été dernier par TF1), et propose une aventure gratuite et palpitante, quoiqu'assez simpliste. Une expérience qui n'a surtout aucun rapport avec l'univers de la chips...Hooters Road Trip (2002) est comme son nom l'indique une simulation automobile à l'effigie de la chaine de restauration américaine « Hooters ». Bien qu'étant édité par Ubisoft, le titre ne verra jamais le jour en France. Une chance lorsqu'on voit l'accueil qui lui a été réservé outre-Atlantique, certains le considérant comme le pire jeu de voiture de l'histoire...Les boissons gazeuses à l'honneurCoca Cola s'est à plusieurs reprises servi du jeu vidéo pour valoriser ses produits. En reprenant tout d'abord la formule du mythique shoot'em up Space Invaders, en 1983, remplaçant simplement les aliens par des bouteilles de Pepsi. Distribué aux employés pour leur inculquer la haine du rival, Pepsi Invaders est aujourd'hui prisé par les collectionneurs pour sa rareté.Avec Coca-Cola Kid (1994), le géant du soda mise sur un jeune et téméraire adolescent qui n'est autre que sa mascotte japonaise. Si le titre n'a pas traversé l'archipel nippon, il convenait inéanmoins déalement à la Game Gear, la console portable en couleurs de Sega. Evidemment le logo de la marque est ici visible à tous les coins de rues.Coca remettra ça, mais plus sobrement, sur appareils mobiles en 2013. Dans PlayStation All-Stars Island, ce sont plusieurs personnages cultes de Sony (comme Nathan Drake d'Uncharted par exemple) qui prennent part à différents types de divertissements basés sur la réactivité. Si ils ne resteront pas dans les annales, le coup de pub est quant à lui un succès.Autre mascotte à avoir été mise en avant, celle de 7 Up. Dans Cool Spot (1993), le petit personnage publicitaire rouge des années 1990 s'en va délivrer ses amis dans un platformer très bien reçu à l'époque et qui aura même le droit à une suite...D'autres enseignes se sont également lancées dans l'aventure vidéoludique. Parmi lesquelles McDonald's, via notamment Global Gladiators (1992), les bombons Skittles avec Darkened Skye (2010) ou encore l'actuel partenaire de la Ligue 2, Domino's Pizza. C'était en 1988 dans Avoid the Noid, un titre qui visait à mesurer les aptitudes de livreur de pizzas des joueurs...

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages