Football : on vous raconte l'attaque de plusieurs dizaines de supporters contre le centre d'entraînement de l'OM

franceinfo avec AFP
·1 min de lecture

"Je suis très malheureux de voir ça, parce que ce n'est pas possible de se laisser aller à de tels actes vis-à-vis du club." Dans les colonnes de son quotidien La Provence daté du dimanche 31 janvier, Bernard Tapie ne cache pas son dépit. Au lendemain des graves incidents survenus au centre d'entraînement de l'Olympique de Marseille, et qui ont entraîné le report du match initialement prévu à 21 heures contre Rennes, l'ancien président du club s'en prend aux supporters qui ont saccagé une partie des locaux de leur équipe favorite. "Leur frustration et cette colère, on la comprend, mais on ne peut l'accepter de cette façon. Ce n'est pas possible", écrit-il. Avant d'appeler l'actuelle direction du club marseillais à "entendre" la colère des supporters.

Pour mieux comprendre à quoi Bernard Tapie fait référence, franceinfo a choisi de revenir en quatre actes sur une journée qui a précipité l'OM dans une crise inédite.

Prélude : avant l'attaque, la colère monte chez les supporters

La colère des fans de l'Olympique de Marseille ne surgit pas du néant. Enthousiasmés par le rachat du club par l'Américain Frank McCourt et la nomination au poste de président Jacques-Henri Eyraud à l'automne 2016, de nombreux supporters ont finalement été déçus par la trajectoire sportive de l'OM. Contrairement à l'objectif affiché (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi