Football : le Real Madrid domine le Barça et remporte le premier clasico à huis clos

·2 min de lecture

Grâce notamment à un pénalty de son capitaine Sergio Ramos, le Real Madrid s'est imposé (1-3) samedi lors du premier clasico de l'histoire disputé à huis clos en raison de la pandémie de Covid-19 face au FC Barcelone pour la 7e journée de Liga.

Victoire nette des Merengue chez son rival blaugrana. Le Real Madrid est venu s'imposer au Camp Nou (1-3), samedi 24 octobre, pour le premier clasico disputé à huis clos entre les deux équipes.

Il n'y a pas eu de round d'observation dans ce clasico entre le FC Barcelone et le Real Madrid. Les Merengue n'ont pas perdu de temps et ont cueilli à froid le Barça au Camp Nou, Valverde trouvant d'un enroulé le petit filet (5e, 0-1) sur une passe en profondeur de Benzema.

Quelques minutes plus tard, Messi a trouvé Alba qui a délivré un centre à Ansu Fati dans les six mètres du Real. Le jeune attaquant du Barça a alors ajusté le gardien madrilène à bout portant (8e, 1-1), devenant à 17 ans et 359 jours le plus jeune joueur à marquer un but lors d'un clasico. La première mi-temps a ensuite été animée, avec plusieurs occasions de part et d'autre, mais les deux clubs rivaux ont rejoint les vestiaires sur un score nul.

Un Real réaliste

La seconde période a nettement perdu en rythme, les occasions n'étant pas légion pour les deux équipes. Coutinho en a tout de même manqué une importante (53e) : seul face au gardien madrilène, le joueur du Barça n'a pas cadré sa tête après un centre parfait d'Ansu Fati.

Il a ensuite fallu attendre dix minutes supplémentaires pour que le score évolue... en faveur du Real (62e, 1-2). Après visionnage de la VAR, l'arbitre a sifflé un penalty pour un tirage de maillot de Lenglet sur Ramos, qui s'est chargé de transformer lui-même le coup de pied arrêté.

Le Barça n'a pas vraiment réagi pour revenir au score, et c'est même le Real qui s'est montré le plus dangereux en fin de match. La double occasion de Kroos (85e) a été repoussée par le gardien du FC Barcelone, mais ce dernier n'a finalement que retardé l'échéance. Modric, fraîchement entré sur le terrain, s'est chargé de le mystifier subtilement pour marquer dans le but vide (89e, 1-3) et sceller la victoire des Merengue.

Avec AFP