"Dans le football, les ruptures de contrats sont sauvages", estime Thierry Granturco, avocat spécialiste du droit du sport

Louise Gerber
·1 min de lecture

Comment se passe le licenciement d'un entraîneur ?
Thierry Granturco : "Sur le papier, un club de foot obéit aux mêmes règles que n'importe quelle autre entreprise, avec la même procédure de licenciement (entretiens au préalable, représentation de l'employé par un syndicat ou un avocat). Il existe une particularité : la LFP dispose d'une mission de conciliation, pour entendre les parties au préalable, avant une rupture de contrat. Mais cette démarche est avant tout symbolique et elle n'aboutit jamais pour les entraîneurs.

Dans le milieu du foot, personne ne suit la législation et les ruptures de contrats sont très sauvages. Prenez Raymond Domenech. Il a quasiment appris par les médias qu'il était viré. Dans une entreprise normale, cela n'arriverait jamais, or dans le football, c'est assez commun ce genre de licenciement en un claquement de doigts. Les licenciements sont illégaux à 99% dans le foot et ils poussent les entraîneurs et les clubs à se mettre à table et négocier une indemnité de rupture. Hier, le FC Nantes a perdu 4-2 à Lens, et le président du club a décidé de virer le coach : il se fiche des procédures normales de licenciements."

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi