Footballeuses pas vraiment professionnelles

Cela a commencé avec une lettre ouverte de l'Américaine Samantha Johnson, envoyée à quelques contacts au sein du FifPro, puis publiée en intégralité sur le site Girls Soccer Network. Dans son écrit, celle qui était encore la nouvelle défenseuse de l'ASJ Soyaux y décrivait une situation à l'opposé de l'image d'Épinal du métier passion. "J'ai toujours eu l'habitude d'être nerveuse avant les matchs. Le plus important était toujours la première touche, la première passe et le premier tacle. Cela donnait le ton du match à venir pour moi. Maintenant, je ne suis plus nerveuse parce que je n'ai pas à m'inquiéter si ma prise de balle est mauvaise ou si mes passes ne sont pas précises, ou si j'ai fait un tacle dans le mauvais timing. Maintenant, je m'inquiète de savoir si je vais toucher mon salaire et dans le cas où je me blesserais, qui couvrirait le coût des soins médicaux..."

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles