Formule 1 : Alonso, Hamilton... La polémique enfle après le Grand Prix de Monaco !

Le Grand Prix de Monaco a été marqué par un drapeau rouge ayant retardé de près d’une heure le départ de la course. En raison d’averses importantes, les commissaires de course ont décidé de ne pas laisser les vingt pilotes s’expliquer dès 15h, l’horaire initial du départ. Une décision loin de faire l’unanimité dans le paddock.

Dimanche dernier, le Mexicain Sergio Perez a remporté au volant de sa Red Bull le prestigieux Grand Prix de Monaco, devant Carlos Sainz (Ferrari) et son champion du monde de coéquipier Max Verstappen. Une course folle marquée par de nombreux rebondissements, et qui a mis du temps à se lancer. Alors qu’elle devait débuter comme à l’accoutumée à 15h00, l'épreuve a finalement vu son départ retardé par la direction de course, en raison d’averses sur le tracé monégasque, qui se retrouvait gorgé de pluie à certains virages serrés. Après deux tours de formation, le drapeau rouge a été agité, faisant rentrer les vingt monoplaces aux stands pendant environ une heure, avant de prendre le départ à 16h05. Une décision qui a fait beaucoup parler dans le paddock. « Nous sommes des pilotes de Formule 1 donc la météo n’est pas une raison suffisante pour justifier la décision », expliquait notamment Lewis Hamilton. Mais le septuple Champion du monde n'est pas le seul à avoir pesté contre cette décision.

Le retard au…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles