Formule 1 : Début de saison repoussé, GP de Chine en discussion, ce qu'il faut retenir des changements du calendrier avant même le démarrage

Alexandra Lopez
·1 min de lecture

• Le GP d'Australie n'ouvrira pas le bal

Initialement prévu comme la course devant marquer le début de la saison le 21 mars, le Grand Prix d'Australie a été décalé en fin d'année. Les obligations imposées par l'Australie (quatorzaine obligatoire) ont conduit à cette modification. Il se déroulera le 21 novembre à Melbourne. Les pilotes entreront alors en piste une semaine plus tard, le 28 mars, avec le Grand Prix de Bahreïn (Sakhir). Un début de saison retardé qui affecte d'autres courses au calendrier.

• Le GP de Chine en danger

En raison des restrictions de voyage en place en Chine, le Grand Prix ne se déroulera pas à la date prévue (11 avril). Des discussions sont actuellement en cours avec les organisateurs pour reprogrammer, si possible, la course à un autre moment de la saison.

• Le retour d'Imola

Le Grand Prix d'Imola en Italie fait son grand retour. Après avoir rejoint le calendrier lors de la saison passée totalement reformatée, le circuit italien sera pour une deuxième année consécutive prévu dans l'agenda. L'épreuve se déroulera le week-end du 18 avril.

• La fin de saison impactée

Avec le reprogrammation du Grand Prix d'Australie en fin d'année (21 novembre), la fin...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi