Formule 1 : une fin de saison mouvementée

·1 min de lecture

Lewis Hamilton a remporté le Grand Prix d’Arabie Saoudite hier en Formule 1, au bout d’une course folle. Il revient à égalité avec Max Verstappen avant le dernier grand prix de la saison dimanche à Abu Dhabi. Ces deux-là nous offrent une saison d’anthologie. 

Ils se détestent et nous on adore. Ça pourrait être le sous-titre de cette saison de Formule 1 complètement dingue. Comment aurait-elle pu se terminer autrement que par un final au bout du suspense, les nerfs à vifs ? Hamilton et Verstappen seront à égalité de points au départ de l’ultime grand prix de l’année dimanche prochain. Un scénario que même Netflix n’aurait pas osé nous proposer dans une fiction. Ça aurait été trop. Mais avec deux acteurs de cette trempe, c’est la réalité qui dépasse les séries. On vit une passe d’armes de légende. Et ce n’est pas la folle soirée d’hier en Arabie Saoudite qui nous fera dire le contraire. Elle a oscillé en permanence entre le ridicule et le sublime. Et un, et deux, et trois départs dans une même course. Des accrochages en veux-tu en voilà. Cinq abandons, des drapeaux rouges. Des négociations permanentes entre les écuries Mercedes et Red Bull et la direction de la course. Des casques qui volent. Et des records de vitesse au tour battus par Hamilton, par Verstappen, par Hamilton, par Verstappen…

Ces deux-là arrivent à nous montrer en même temps leur classe absolue au volant, leur caractère de cochon et leur inimitié de cour de récré. On ressort décoiffé de ce grand prix, suant à ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles