Formule 1 : Hamilton, polémique... Le patron de la FIA en rajoute une couche sur le GP Abu Dhabi !

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Alors que la saison de Formule 1 a pris fin le 12 décembre dernier à Abu Dhabi, le nouveau président de la FIA, Mohamed Ben Sulayem, assure ne pas en avoir fini avec les polémiques de ce dernier Grand Prix. Le dirigeant qatari a alors confié avoir contacté Lewis Hamilton.

Le comportement de Mercedes lors du dernier Grand Prix d'Abu Dhabi ne passe toujours pas pour Mohamed Ben Sulayem. Le président de la FIA a notamment pointé du doigt la colère de l'écurie allemande lors de l'intervention de la voiture de sécurité dans les derniers instants de la course. De plus, le boycott de la cérémonie de fin d'année de la FIA par Mercedes ne passe également pas pour Mohamed Bel Sulayem. Ce dernier pourrait être amené à sanctionner l'équipe de Toto Wolff pour ce comportement contraire au règlement.

« Je lui ai envoyé des messages »

Dans des propos rapportés par Motorsport, Mohamed Ben Sulayem a confié avoir pris contact avec Lewis Hamilton, notamment afin d'évoquer le Grand Prix d'Abu Dhabi : « Je lui ai envoyé des messages. Je pense qu'il n'est pas 100% prêt à répondre dans l'immédiat. On ne lui en veut pas. Je comprends sa position, en tant que pilote, évidemment, il est à un niveau différent. Mais il y a aussi un règlement. Comme vous l'avez lu dans la presse, le nouveau président va sanctionner. Bien sûr ils (les médias) épicent beaucoup les choses avec ce qui est important pour les autres. Mais pour moi ce n'est pas particulièrement lié à un certain pilote ou à une certaine équipe. C'est…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles