Saison 2013 - Hamilton veut imiter Schumacher

Lewis Hamilton entend faire chez Mercedes ce que Michael Schumacher est parvenu à réaliser par le passé chez Ferrari : aider une écurie en perdition à renouer avec la couronne mondiale.

F1i
Saison 2013 - Hamilton veut imiter Schumacher
.

Afficher la photo

2013 Stuttgart Mercedes Hamilton

Depuis sa saison couronnée de lauriers en 2009, Mercedes n’a cessé de perdre du terrain sur l’avant du peloton. Elle a d’ailleurs terminé de façon catastrophique la campagne précédente, n’inscrivant que six points au cours des six derniers Grands Prix. C'est donc un défi de taille qui attend le champion du monde 2008, Lewis Hamilton, plein d'ambition pour sa nouvelle équipe. "Je veux essayer quelque chose de différent. Je n’ai pas peur d’essayer de nouvelles choses, a déclaré le Britannique. Je voulais vraiment relever un nouveau défi. Michael a rejoint Ferrari dans la foulée de son titre mondial, son arrivée était donc plus positive. Mais je pense que je peux parvenir à faire quelque chose de similaire. Michael doit sa réussite aux personnes talentueuses qui l’entouraient. Et j’ai la plus ferme conviction que j’ai rejoint une équipe qui dispose d’individus similaires".

"Je ne veux pas seulement être un bon pilote, je veux être un grand pilote, a-t-il continué. Cela pourrait être un échec, mais j’espère que ce ne sera pas le cas. Ce qui me plaît, c’est de travailler avec cette équipe pour faire en sorte qu’elle devienne l’une des meilleures écuries de Formule 1. Si j’y parviens, alors j’aurai accompli quelque chose de vraiment grandiose." Hamilton est toutefois conscient qu’il faudra plus d’une nuit de travail pour faire à nouveau briller les Flèches d’Argent en Formule 1. "La persévérance sera vraiment le maître-mot. Je me donnerai à 100% pour mener cette équipe vers la plus haute marche. Mais c’est un effort collectif, pas le fruit du travail d’un seul homme. Je veux qu’ils sachent que je me donnerai à fond aussi longtemps qu’ils en feront de même. C’est un nouveau chapitre qui s’ouvre pour moi".

"Ce qui est le plus excitant, c’est que cela se passe comme prévu, je l’aurais fait avec une équipe qui n’a pas remporté une multitude de titres par le passé, qui ne dispose pas d’un solide palmarès. Il y a un nouveau chapitre à écrire ici. Transformer cette écurie qui est à la traîne actuellement en un team victorieux m’apporterait une satisfaction indescriptible. La seule inconnue est de savoir si nous y parviendrons ou non. Mais je suis heureux. J’ai pris une décision et je m’y tiendrai. Je suis prêt à retrousser mes manches. J’aurais pu choisir de rester et de continuer à gagner des courses avec McLaren. Je ne vois pas cette décision comme un pari risqué. Je n’ai que 28 ans. Si tout va bien, j’ai encore au moins dix ans devant moi [en Formule 1]."

Retrouvez l’ensemble de l’article sur F1i

Afficher les commentaires (31)
  • Dans les pas du PSG

    Dans les pas du PSG

    27 000 km à la conquête d'un continent qui commence à se convaincre que le football peut se jouer, aussi, avec un ballon rond. Le PSG a achevé, très tôt ce matin, sa tournée aux Etats-Unis par un... … Suite »

    LeParisien.fr - il y a 29 minutes
  • Le spectacle était dans les tribunes

    Le spectacle était dans les tribunes

    « Merci à nos supporteurs d'être venus ! » Sans oublier de saluer aussi la mairie de Paris et le Stade Français Rugby, qui ont permis au Red Star d'élire domicile au stade Jean-Bouin (Paris XVIe),... … Suite »

    LeParisien.fr - il y a 29 minutes
  • Bordeaux ose le pari Jérémy Ménez

    Bordeaux ose le pari Jérémy Ménez

    Les supporteurs des Girondins retiennent leur souffle. Sauf improbable contretemps, Jérémy Ménez va signer demain pour au moins deux ans avec Bordeaux, une fois la visite médicale passée. Il... … Suite »

    LeParisien.fr - il y a 29 minutes
  • Lyon, un dauphin ambitieux

    Lyon, un dauphin ambitieux

    Deuxième de Ligue 1 derrière le PSG en 2016, comme en 2015, l'Olympique lyonnais défie samedi prochain le mastodonte parisien en ouverture de la saison, à l'occasion du Trophée des champions, en... … Suite »

    LeParisien.fr - il y a 29 minutes
  • High School Days et deux experts

    High School Days et deux experts

    QUATRIÈME EN 2012, cinquième en 2013 et 2015. Le tandem formé par, d'un côté, Christophe Soumillon, le jockey, et de l'autre, Jean-Claude Rouget, l'entraîneur, a dû se contenter de finir dans le... … Suite »

    LeParisien.fr - il y a 29 minutes