Formule 1 : Leclerc, Sainz Jr… Ferrari explique la catastrophe au GP de Bakou

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Pour Ferrari, c’est donc un zéro pointé pour le Grand Prix de Bakou. Avec la pole position de Charles Leclerc et de la 4ème place au départ de Carlos Sainz Jr, la Scuderia partait pourtant très bien, mais l’Espagnol a très vite abandonné tandis que le Monégasque a lui également dû arrêter la course sur abandon. Une catastrophe pour Ferrari. Et après ce Grand Prix en Azerbaïdjan, Mattia Binotto est sorti du silence.

Ce dimanche, après le Grand Prix de Bakou, Ferrari n’arborait pas sa traditionnelle couleur rouge, mais bien le noir du deuil. En effet, en Azerbaïdjan, la Scuderia vécu un véritable cauchemar. Pourtant, le week-end avait bien débuté pour l’écurie italienne avec la pole position décrochée par Charles Leclerc, tandis que Carlos Sainz Jr partait lui de la 4ème place sur la grille de départ, juste derrière les deux Red Bull de Sergio Pérez et Max Verstappen. Mais dès le départ de ce Grand Prix de Bakou, cela a viré à la désillusion. En effet, Leclerc a immédiatement été dépassé par Pérez et la malchance a continué pour le Monégasque. Alors qu’il avait réussi à retrouver la tête de la course, Charles Leclerc a vu son moteur le lâcher, étant ainsi obligé d’abandonner ce Grand Prix. Auparavant, c’était Carlos Sainz Jr qui avait regagné les stands alors que ses freins l’avaient lâché. Les deux pilotes n’ont ainsi pas terminé la course à Bakou et forcément, des réponses étaient recherchées du côté de Ferrari. La question a donc été posée à Mattia Binotto, patron de la

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles