Formule E - Valence - Dennis et BMW en pole position de la course 2 à Valence, Nato 6e temps, Vergne 7e

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Les qualifications pour la course 2 de Formule E à Valence (départ à 14h04, en direct sur la Chaîne L'Équipe) se sont déroulées sur une piste qui s'asséchait au fur et à mesure. Elles ont donné lieu à une hiérarchie inhabituelle, avec Jake Dennis en pole position. Le dernier pilote en piste était quasi certain d'avoir raison, dimanche, pour la séance de qualifications de la 6e manche du championnat du monde 2021 de Formule E, à Valence (course 2, départ à 14h04 en direct sur la Chaîne L'Équipe). Au fur et à mesure des groupes de qualifications, le bitume s'asséchait. Les six pilotes du groupe 4 (les six derniers au classement du championnat) devenaient donc logiquement les six retenus pour la Superpole et occuper les trois premières lignes sur la grille de départ. Et durant cette Superpole, l'ordre de départ fut également déterminant : premier à s'élancer, Norman Nato (Venturi Racing) décrochait le 6e chrono et dernier à partir, le débutant Jake Dennis (BMW) obtenait la pole position devant André Lotterer. Le pilote Porsche, le plus expérimenté - mais un peu brouillon depuis le début de la saison ! - au volant de la voiture la plus performante de ce lot semblait donc le mieux placé pour la course à venir. Mais la menace pourrait surgir de l'arrière.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Vergne partira 7e Jean-Eric Vergne, qui fête dimanche ses 31 ans, est le « meilleur des autres » (issu du groupe 2). Une bonne occasion d'effacer une journée du samedi plus difficile, mais où sa détermination fut payante : après plusieurs disqualifications dues à une consommation excessive d'énergie électrique (dont celle de son équipier chez DS Techeetah, Da Costa, 12e chrono dimanche), le double champion 2018 et 2019 a décroché deux points supplémentaires samedi (9e), en ayant bouclé son dernier tour en... six minutes pour préserver un niveau d'énergie suffisant dans sa DS et éviter ainsi la disqualification. « Quand j'ai passé la ligne, je crois bien que De Vries était déjà en interview ! » s'amusait-il sur son compte Twitter.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Vergne précédera sur la grille de départ les deux Nissan e.dams de Rowland et Buemi. Les trois leaders du championnat, De Vries, Vandoorne et Bird, ont payé cash leur appartenance au groupe 1 de qualifications et s'élanceront en fond de grille, entre la 19e et la 23e place. lire aussi Pourquoi la Formule E est-elle tombée en panne d'électricité ?