Fournier : «Il faut qu’on soit des chiens, c’est comme ça qu’on sera champion du monde»

Sport24
/ REUTERS/Kim Kyung-Hoon
/ REUTERS/Kim Kyung-Hoon

Evan Fournier, Frank Ntilikina, Rudy Gobert… Les réactions des Français sur Canal+ Sportaprès leur exploit contre la sélection américaine, ce mercredi, lors des quarts de finale de la Coupe du monde de basket.

Evan Fournier (arrière de l’équipe de France) : «Depuis le début de la compétition, on dit qu'on est venu pour gagner. En 2014, on a fait une énorme erreur, après le match de l'Espagne. On s'est relâché sur un quart-temps, malheureusement, et nos rêves se sont écroulés (défaite contre la Serbie en demies après l'exploit contre l'Espagne, ndlr). On ne veut pas refaire la même erreur. On est venu ici pour gagner. Personne ne croyait en nous, ce n'est pas grave. Ce soir, on a montré beaucoup de détermination. Quand les Américains sont repassés devant (dans le troisième quart-temps), c'était très dur, parce qu'on était court physiquement. Mais on sait que le match de l'Australie (défaite 98-100 lundi dernier), ce n'était pas nous. Ce soir, on a vraiment défendu. On s'est battu comme des chiens. C'est pour cela qu'on a gagné. (...) (La réaction après l'Australie) Le fait qu'on s'incline face à l'Australie en ne jouant pas notre basket, ça nous a vraiment servi. On était parti dans un match d'attaque. Ce n'est pas nous. On est là pour défendre. C'est ce qu'on a fait. (...) Pour nous, on n'est jamais favori avant les matches. Il faut qu'on ait cette mentalité, qu'on soit des chiens sur le terrain. C'est comme ça qu'on sera champion du monde.»

Frank (...) Lire la suite sur sport24.com

Laurent Tillie : «Cet Euro donne du sens à tous les sacrifices effectués»

Calendriers surchargés, blessures, aberration olympique : le volley fâche ses internationaux

Mondial de basket: Etats-Unis-France, pour l'histoire

Popovich, la vraie star de Team USA

Inscrivez-vous à la newsletter de Sport24

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi