Frédéric Antonetti écarte toute possibilité de retour à Saint-Étienne

Frédéric Antonetti a entraîné Saint-Étienne d'octobre 2001 à juin 2004. (A. Réau/L'Équipe)

A la suite de l'article concernant l'AS Saint-Étienne (dernière de L2), paru ce mardi dans L'Équipe, évoquant notamment la possibilité de son retour comme entraîneur en cas d'éviction de Laurent Batlles, Frédéric Antonetti a tenu à écarter formellement cette hypothèse. Il explique pourquoi.

Frédéric Antonetti (61 ans), ex-entraîneur de Metz, actuellement libre et consultant pour Canal +, a tenu à réagir aux informations parues dans L'Équipe de ce mardi faisant état de son possible retour comme entraîneur du dernier de L2, Saint-Étienne (où il a officié de 2001 à 2004), en cas d'éviction de Laurent Batlles.

« C'est avec le plus grand étonnement que j'ai pris connaissance de l'article paru ce jour dans l'Équipe indiquant que des "proches de Romeyer planchaient déjà sur le retour de Frédéric Antonetti". Je tiens à préciser que je n'ai eu aucun contact avec l'AS Saint-Étienne pour y prendre d'éventuelles fonctions et je souhaite mettre un terme aux spéculations qui enflent depuis déjà quelques semaines. D'une part, je connais trop la difficulté de mon métier pour participer à de quelconques discussions alors qu'un autre entraîneur est actuellement en poste. Je ne me prêterais pas à ce jeu que j'ai moi-même déjà subi par le passé, notamment chez les Verts. »

« D'autre part, les supporters du club connaissent les conditions de mon éviction de l'AS Saint-Étienne en 2004 (après une montée en L1), ainsi que son responsable, toujours dirigeant au club actuellement, qui a mené les intrigues, manipulations et manigances qui ont conduit à ce départ forcé. Il est totalement saugrenu de penser que je pourrais envisager de retravailler avec lui (il s'agit de Bernard Caïazzo, co-président de l'ASSE). »

lire aussi : La 18e journée de Ligue 2

Il remercie les supporters pour leur soutien constant« J'ai vécu une merveilleuse aventure avec le club il y a une vingtaine d'années. Elle s'est arrêtée injustement mais cela n'a jamais coupé le lien qui s'est tissé entre les supporters et moi. Puisque j'en ai l'occasion, je les remercie et les salue, en particulier les Green Angels et les Magic Fans, car à chacun de mes passages à Geoffroy-Guichard en tant qu'adversaire, ils n'ont jamais manqué de me manifester leur sympathie.

Ces témoignages de reconnaissance m'ont, à chaque fois, beaucoup touché. Je les invite à continuer de soutenir leur équipe qui, plus que jamais, a besoin d'eux dans cette période difficile. Par ailleurs, il y a encore de nombreuses personnes au club que j'apprécie énormément. Ils se reconnaîtront et Roland Romeyer (l'autre co-président de l'ASSE) en fait partie. C'est un passionné et véritable amoureux du club. Je lui transmets mon soutien et mon amitié. Je lui souhaite à lui, ainsi qu'à tout le peuple vert, le meilleur pour la suite du championnat. Allez les Verts ! »

lire aussi : Le classement de Ligue 2